Vudailleurs.com

Ariane 6 doit être à terme le nouveau lanceur lourd d’Arianespace

aRIANE_opt(1)

Le programme Ariane 5 a été initié en 1987, par les ministres européens des affaires spatiales réunis à La Haye. Il est dirigé par l’ESA, mais sa réalisation est assurée par le CNES français. Environ 1 100 industriels participent au projet

.Ariane 5 est un lanceur de l’Agence spatiale européenne (ESA), développé pour placer des satellites sur orbite géostationnaire et des charges lourdes en orbite basse. Il fait partie de la famille des lanceurs Ariane et a été développé à compter de 1995 pour remplacer Ariane 4, dont les capacités limitées ne permettaient plus de lancer de manière concurrentielle les satellites de télécommunications de masses croissantes, alors que ce secteur était auparavant le point fort du lanceur européen

Commercialisée par la société Arianespace, la fusée effectue de cinq à sept lancements par an, en général doubles (deux satellites), depuis le centre de lancement de Kourou, en Guyane. Par rapport à Ariane 4, Ariane 5 est capable d’emporter des charges particulièrement lourdes en orbite basse : la version ECA, la plus récente, peut placer jusqu’à 10,73 tonnes2 de charge utile en orbite de transfert géostationnaire et 20 tonnes en orbite terrestre basse. Ariane 5 est construite par un consortium d’entreprises européennes, placées sous la maîtrise d’œuvre d’Airbus Defence and Space3.

Ariane 5 a été développée pour franchir un saut qualitatif par rapport à Ariane 4. Il était prévu au début de sa conception qu’elle puisse mettre en orbite la navette européenne Hermès et assurer des lancements tous les quinze jours. C’est un lanceur complètement nouveau dans sa conception, à l’architecture simplifiée, et conçu pour constituer la base d’une famille évolutive, dont les performances pourront être augmentées progressivement de façon que le lanceur reste pleinement opérationnel, au moins jusqu’en 20204 :

  • Ariane 5 G : (Générique) Plus puissante qu’Ariane 4, elle peut placer jusqu’à 6 tonnes de charge utile en orbite de transfert géostationnaire. Entre le moteur Viking d’Ariane 4 et le moteur Vulcain d’Ariane 5, la poussée dans le vide est passée de 80 à 110 tonnes ;
  • Ariane 5 ECA : Peut placer 10 tonnes en orbite de transfert géostationnaire. Elle est équipée avec le moteur Vulcain 2 et un nouvel « étage supérieur cryotechnique A » ;
  • Ariane 5 G+ ;
  • Ariane 5 ES : Ariane 5 générique équipée d’un étage supérieur réallumable à propergol stockable (EPS).

Suivant les modèles, la capacité d’emport d’Ariane 5 se décide entre Arianespace et ses clients (en général des grands opérateurs satellites).

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!