« Le dérèglement climatique met en danger le marché des pâtes alimentaires », ont ainsi prévenu le Sifpaf (syndicat des industriels fabricants de pâtes alimentaires) et le CFSI (Comité français de la semoulerie industrielle), dans un communiqué conjoint diffusé lundi soir.

Les fabricants des pâtes alimentaires ont alerté, cet été, sur une pénurie à venir de blé dur. En cause, « des pluies beaucoup trop abondantes en Europe et une sécheresse sans précédent au Canada », qui conduisent à une « pénurie de blé dur, seule matière première des pates alimentaires, et à la flambée historique des prix mondiaux ont-ils indiqué.

Le Canada, touché cet été par une vague de chaleur d’une intensité exceptionnelle, est le premier pays producteur de blé dur, dont il représente, à lui seul, les deux tiers du commerce mondiale. Sa récolte devrait être en baisse de 32% cette année. A cela s’ajoute « une récolte insuffisante en Europe avec 7.3 Mt pour un besoin de 9.5 Mt », s’alarment industriels pastiers et semouliers, qui ajoutent que, depuis la mi-juillet, « le prix mondial de référence des blés durs subit une augmentation historique de plus de 30% »

Sahara Cohen