Pour adopter jusqu’au bout le mode de vie écologique, beaucoup souhaitent se tourner vers « l’enterrement vert ». Il s’agit d’un enterrement classique, mais qui utilise des matériaux biodégradables pour réduire son empreinte écologique, même dans la mort.

Le cercueil écologique

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les cercueils classiques ne sont pas forcément respectueux de l’environnement. En effet, leur bois est souvent issu de l’exploitation intensive des forêts et subit des traitements à base de produits chimiques.
Pour vos funérailles, vous pouvez opter pour un cercueil en carton, en bambou ou encore en papier mâché. L’objectif est qu’il se dégrade naturellement au fil du temps, sans polluer les sols et l’eau.

L’urne funéraire bio

Il s’agit d’une urne entièrement biodégradable fabriquée à partir de matériaux naturels comme le sable, le sel ou le carton. La gamme des urnes funéraires écologiques est plutôt large, pour des tarifs allant de 50 à 2000€.
Quel que soit ce que vous comptez faire des cendres du défunt, l’urne funéraire biodégradable est adaptée. Vous pouvez ainsi l’enterrer ou l’immerger, et même faire pousser un arbre à partir des cendres.
Hélène Samson