Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

-538J -14H -4Min -22Sec

Image Alt

Vudailleurs.com

Corée du Nord : Qui est vraiment Kim Jong-un?

Kim Jong-un a vu le jour un 8 janvier à Pyongyang en Corée du Nord. Fils de l’ancien leader Kim Jong-il, sa naissance est sujette à discussion puisque des sources déclarent qu’il serait né en 1983, d’autres 1984 ou encore, d’après le régime nord-coréen, en 1982. 

Kim Jong-un passe la majeure partie de son enfance dans la maison familiale, entouré de gardes du corps. Cela ne l’empêche pas de partir de temps en temps à l’étranger grâce à des subterfuges pour éviter d’attirer trop l’attention. Ainsi, lui et sa mère utilisent une fausse identité et de vrais passeports brésiliens pour se rendre à Disneyland à Tokyo. La famille utilisera une méthode identique pour lui permettre de suivre une scolarité en SuisseSur les bancs de l’école, il démontre un certain intérêt pour les maths, les arts plastiques et le basket-ball. Kim Jong-un est un vrai passionné de NBA. 

Il revient en Corée du Nord au début des années 2000 et poursuit une formation d’officier d’infanterie 

Puisqu’il est pressenti pour reprendre les rênes du pays. Dès 2006, des badges à son effigie sont disponibles au sein de l’armée nord-coréenne et sont distribués aux officiels. Sa formation s’accélère quand son père commence à montrer des signes de faiblesse. Après son AVC en août 2008, Kim Jong-il confirme que son fils prendra sa succession. 

Le 17 décembre 2011, il devient officiellement Dirigeant suprême de Corée du Nord. 

Sous son commandement, le pays accélère sa course à l’armement nucléaire en effectuant de nombreux essais et se montre de plus en plus impitoyable dans les relations internationales.

Malgré sa poigne de fer, il montre tout de même des signes d’ouverture. Il accepte de rencontrer le président de Corée du Sud lors d’un sommet intercoréen ainsi que le président de Chine. Si ses relations avec les autres leaders asiatiques semblent apaisées, il n’en va pas de même avec les leaders occidentaux, et particulièrement Donald Trump. Les deux hommes s’affrontent pendant plusieurs mois par tweets et déclarations officielles interposés, se menaçant mutuellement de guerre nucléaire. Pourtant, en juin 2018, les deux hommes se rencontrent à la surprise générale.   

Le mardi 12 septembre, pour rejoindre la Russie, le dirigeant nord-coréen est monté à bord de son fameux train blindé. Kim Jong Un continue ainsi la tradition lancée par son grand-père pour éviter le voyage aérien, jugé trop dangereux.

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!