Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Présidentielle 2022

74J 07H 18Min 42Sec

Vudailleurs.com

Covid-19 : du graphène dans les vaccins, vrai ou faux ?

Alors que plus de 50 millions de personnes ont déjà reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19 en France, certaines publications virales sur les réseaux sociaux affirment que les vaccins contiendraient de l’oxyde de graphène. Une rumeur totalement fausse.

Des affirmations évidemment fausses. Le graphène n’est magnétique que dans des conditions de laboratoire très spécifiques. S’il fait l’objet de recherches à des fins biomédicales, il s’agit d’études modèles qui en sont à des phases très expérimentales. De plus, la composition des 4 vaccins autorisés en France est connue.

Pfizer/BioNTech et Moderna

Les vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna reposent tous deux sur l’ARN messager (ARNm). Ils représentent la quasi-totalité des injections en France. Le principe actif des vaccins, l’ARN messager, stimule la production d’anticorps par les cellules. C’est la copie de synthèse d’un brin de code génétique du virus mais pas le virus lui-même, contrairement aux vaccins classiques, qui est présent. Il est incapable de « s’intégrer » à notre ADN et l’organisme l’élimine en quelques heures.

Le vaccin est aussi constitué de lipides qui servent à protéger l’ARNm au moment de l’injection. Ils facilitent la pénétration dans le cytoplasme, c’est-à-dire l’enveloppe de la cellule. Toutefois, l’ARNm ne pénètre pas dans le noyau et ne peut donc pas modifier le génome présent dans les cellules.

Des sels, pour éviter la dégradation du vaccin mais aussi du sucre, pour la conservation, ainsi que de l’eau, pour lier les éléments sont présents.

AstraZeneca

Ce vaccin repose sur l’adénovirus. Ce dernier consiste à utiliser un virus affaibli pour transporter une petite partie de l’ADN du coronavirus dans le corps pour lui apprendre à se défendre.

Pour stabiliser le vaccin, AstraZenca contient de la L-histidine. Cet acide aminé est essentiel chez l’homme durant sa croissance, notamment pour la réparation des tissus. De l’éthanol et de l’acide éthylènediaminetétracétique (EDTA) entrent dans la composition du vaccin et jouent aussi le rôle de conservateur.

Comme les vaccins Pfizer et Moderna, il contient des sels, du sucre et de l’eau.

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!