Christian BORDES Directeur du département d’électro photonique (Clinique Thuban Madrid) Co auteur du livre : « Ondes électro magnétiques» aux éditions Dangles

Les compteurs dit “intelligents” nommés LINKY (pour l’électricité) et GAZPAR (Gaz) sont devenus des sujets sous haute tension ! En vertu de la loi de la transition écologique, il est question d’équiper tous les foyers de ces nouveaux compteurs. Ceux-ci sont censés permettre d’éviter le déplacement des techniciens (risque d’accroissement des chômeurs) et d’obtenir un suivit en temps réel de notre consommation comme si cela était vital ! Des soi-disant économies sur nos factures ainsi que le dépannage à distance. Mais tout ceci et est en vérité un leurre puisque la finalité de la mise en place de ces compteurs est toute autre.

Nous pensons que les véritables raisons qui motivent nos gouvernants à vouloir nous imposer un pareil procédé technique, sont d’ordre exclusivement économique, et ce, à plusieurs niveaux.

Voici nos explications en 3 points :

En contraignant les foyers d’augmenter leur forfait et la puissance nominale au moindre pic de consommation qui fait disjoncter systématiquement les nouveaux compteurs. En plus de cela, des tarifications totalement abusives sont imposées à certains clients. Enedis se couvre en invoquant des problèmes de mise à jour.
ENEDIS (nouveau nom de ERDF) est en vérité un opérateur Big Data et il ne s’en cache pas. Toutes les données collectées à partir de nos habitudes de vie seront revendues à des entreprises qui n’auront de cesse que de nous surveiller pour « mieux nous servir » grâce à des propositions commerciales ciblées.

CNIL le 11 février 2020 : « La Présidente de la CNIL met en demeure les sociétés EDF et ENGIE en raison du non-respect de certaines des exigences relatives au recueil du consentement à la collecte des données de consommation issues des compteurs communicants LINKY, ainsi que pour une durée de conservation excessive des données de consommation. (…) Ces données ne peuvent cependant être collectées qu’après que les fournisseurs d’électricité ont recueilli le consentement des personnes concernées. Par ailleurs, ce consentement doit être, conformément au règlement général sur la protection des données (RGPD), « libre, spécifique, éclairé et univoque ».

Enfin l’arrivée de la voiture électrique tendant à se généraliser, l’état ainsi que le trésor public ne savent plus comment continuer à tirer les bénéfices des millions de voitures en circulation si ces dernières sont chargées électriquement à domicile. Grâce à Enedis, ils ont la solution. Ceux-ci sont censés permettre d’éviter le déplacement des techniciens (risque d’accroissement des chômeurs) et d’obtenir un suivit en temps réel de notre consommation comme si cela était vital !

Un manque de connaissance du grand public sur la technologie

Au contraire de ce que croit la majorité des détracteurs du Linky, ce n’est pas le petit boîtier jaune qui pollue le plus. C’est tout simplement, le système de courant porteur en ligne nommé CPL qui est responsable de la plus grande pollution dans nos maisons et appartements. Comme nous l’avons vu plus haut, le CPL sert tout simplement à transporter un signal de haute fréquence (pouvant aller dans le cas du Linky jusqu’à environ 400Khz) en le superposant au courant domestique 220 V de type 50 Hz. C’est justement cette différence entre les deux fréquences qui crée un effet génotoxique sur le vivant. Donc quand la société Enedis affirme que ces nouveaux compteurs ne polluent guère, nous sommes presque d’accord ! Sauf qu’ils se gardent bien de nous documenter sur le CPL et ses effets. Sur le fait que des quantités importantes de radiofréquences vont être injectées dans le réseau électrique de nos maisons et de nos quartiers tout entier. Les résistants et réfractaires aux compteurs Linky peuvent être satisfaits dans un premier temps d’avoir contraint Enedis à ne pas les équiper de ce type de matériel. Mais ce que la majorité des personnes oublient, c’est qu’il suffit qu’un ou plusieurs compteur Linky aient été implantés dans la périphérie, et ce, à moins de 1 km de distance pour que la pollution CPL et RF (radiofréquences) se propage jusqu’à chez vous. Le site https://electrosensible.solutions/ a mis à disposition de précieuses informations sur le sujet dans sa rubrique « Archives » avec des références scientifiques étayées venant d’experts de renommée internationale.

 

Les 10 inconvénients du Linky

En réalité ce compteur dit « intelligent » présente de nombreux inconvénients !

 La partie financière du dossier Linky n’est en réalité qu’une infime partie du problème. À quoi serviront tous ces millions de compteurs en bon état de marche qui vont partir au rebut ?! Qui va financer au final cette gabegie ?

 Le problème prioritaire relatif à la santé prime selon nous. Les scientifiques, les médecins et les experts indépendants sont rarement invités à s’exprimer sur les médias « mainstream ». De fait le grand public autant que les élus ne sont pas informés des réels risques. Bizarrement, de nos jours, alors que les moyens de communication ne manquent pas, le public est sous-informé pour ne pas dire désinformé ! Toutefois et par force, les magistrats s’informent de plus en plus. Nous avons organisé à cet effet des journées de formations au sein de certains tribunaux administratifs.

 Les nouveaux compteurs sont toxiques. Leur toxicité agresse les cellules vivantes. En plus, n’oublions pas que les enfants sont beaucoup plus fragiles que les adultes. Certaines personnes qui en sont équipées sont contraintes de quitter leur domicile pour se ressourcer hors de chez eux (un comble !). Les témoignages de victimes du Linky sont de plus en plus nombreux.

 Les nouveaux compteurs rendent tous les câbles, les électriques domestiques radiatifs comme nous l’avons vu.

 Nos données personnelles peuvent être piratées. Un hacker peut intercepter les données via notre box sauf chez les personnes équipées d’absomagnet ou autre parade technologique.

 Les assurances se désengagent et ces risques rentrent dans la liste des exclusions de la garantie RC de l’assurance habitation. Certains compteurs Linky prennent feu de temps à autre. Dans ce cas le sinistre n‘est pas couvert par les sociétés d‘assurance.

 Un Linky est fait pour durer 7 à 8 ans. Les anciens compteurs 50 à 60 ans. Est-ce ça la transition écologique que de changer aussi vite des dizaines de millions de compteurs !

 La facturation augmente de manière incompréhensible pour l’abonné et toute surconsommation sera sanctionnée par une augmentation du forfait !

 L’abonné au Linky n’aura plus aucune vie privée et ses moindres faits et gestes seront enregistré chez l‘opérateur Big Data.

 Certaines lésions sur notre corps seront irréparables comme les ruptures des séquences d’ADN. Tout aussi grave est la perméabilité de la barrière hémato encéphalique qui va laisser pénétrer tout un tas de toxiques au niveau de notre cerveau !

Les personnes qui ont la chance de pouvoir s’informer se doivent d’informer leur entourage tellement le problème est sérieux.

Et comme si avec la 5G qui arrive à grand pas nous n’avions pas assez d’antennes en prévision, le Linky va nécessiter environ 125 000 antennes supplémentaires sur le territoire !

Cela va entraîner inexorablement une pollution électromagnétique accrue rendant ainsi tout notre environnement intérieur et extérieur malsain. Les pathologies qui en découlent et qui sont largement décrites dans le livre à paraître en janvier ne seront pas toujours comprises au prime abord par le corps médical tellement les symptômes en sont variés et complexes.

Nous devons donc au final refuser les nouveaux compteurs et nous y avons droit. Plusieurs jurisprudences découlant de divers jugements ayant mis Enedis en défaut le prouvent.

Acceptons le progrès, mais n’oublions jamais le principe de précaution. IL est essentiel à la survie de l’humanité, mais surtout essentiel aux générations futures et actuelles !