Selon Marine Le Pen, les troubles apportent la preuve de « l’échec total de l’intégration ». C’est si évident que je suis étonné que le bon sens ait quitté la France sauf l’extrême droite. L’attachement à l’Algérie est effectivement de plus en plus fort que les générations s’éloignent de leur racines algériennes : il y a bien là un problème que la paresse ou plutôt la médiocrité de ceux qui sont payés pour réfléchir et trouver des solutions n’aborde pas.

Le maire UMP de Nice, Christian Estrosi, a interdit d’afficher des drapeaux étrangers, lundi 30 juin dans sa ville, et a renforcé les mesures de sécurité avant le match de coupe du monde entre l’Algérie et l’Allemagne, suite aux émeutes et violences qui ont suivi les deux derniers matchs auxquels a participé l’équipe algérienne.

Le décret municipal stipule que « l’exhibition ostentatoire de drapeaux étrangers » dans le centre de Nice, où habitent de nombreux algériens d’origine où possédant la double nationalité, est interdite.

“Depuis le début de la coupe du Monde, nous avons vu des comportements intolérables qui ont sérieusement troublé l’ordre public » a déclaré Estrosi, conscient de son obligation d’assurer la tranquillité de ses justiciables à laquelle la capitale a renoncé.

Bravo Monsieur le Maire, la démarche est hautement humaniste car elle est respectueuse d’un des plus essentiels droits de l’homme : celui à la sécurité.

Par ce décret, Estrosi explique aux citoyens, « la France, si vous ne l’aimez pas, il ne faut pas vous infliger la souffrance d’y rester. L’économie de l’Algérie est florissante, l’islam n’y est pas brimé, les policiers n’arrêtent pas les gens selon leur faciès, l’horreur de l’islamophobie n’existe pas, il n’y a pas de discrimination à l’emploi contre les maghrébins, et vos femmes peuvent porter foulards et burqa sans être regardées de travers : le paradis. »

Quand l’Algérie a égalisé à 1 contre la Russie, les tensions raciales ont explosé en France, déclenchées par la minorité immigrée, et les violences et confrontations ont conduit à l’arrestation de 74 personnes.

C’est plus du double des arrestations du 22 juin après le match entre l’Algérie et la Corée du sud.

Selon Marine Le Pen, les troubles apportent la preuve de « l’échec total de l’intégration ». C’est si évident que je suis étonné que le bon sens ait quitté la France sauf l’extrême droite. L’attachement à l’Algérie est effectivement de plus en plus fort que les générations s’éloignent de leur racines algériennes : il y a bien là un problème que la paresse ou plutôt la médiocrité de ceux qui sont payés pour réfléchir et trouver des solutions n’aborde pas.

Un exemple de cette paresse intellectuelle : Harlem Désir a déclaré que « les fauteurs de troubles sont une minorité qui ne représentent pas la communauté. » Cette remarque est superficielle et stupide. Peu importe le nombre des délinquants, ce sont les troubles qu’ils provoquent qu’il faut condamner, ce qu’il ne fait pas.

Pareil pour SOS racisme qui soudain trouve “dangereux » que Marine Le Pen se serve d’incidents isolés pour alimenter la politique du FN, mais s’obstine à ignorer les victimes de ces incidents car cela n’alimente pas la politique de SOS racisme.

Je pense, pour ma part, que les Français respireront bien mieux si l’Algérie perd contre l’Allemagne, et qu’un match France Algérie n’a jamais lieu : quelle que soit l’issue d’un tel jeu, elle serait suivie d’une guerre civile pire que celle de 2005.