Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

-242J -15H -30Min -58Sec

Vudailleurs.com

François Pupponi : « Les islamistes sont aux portes du pouvoir. »

François Pupponi est député et auteur de « Les émirats de la République »

Je suis inquiet pour Garges-lès-Gonesse. J’ai peur que Garges ne devienne la première ville islamiste de France. Je l’ai déjà écrit plusieurs fois, et tant pis si je me répète, mais en 2017 mon adversaire y est arrivé en tête au second tour des législatives. Avec 55,67 % des suffrages exprimés. Avec 2 602 voix, soit 530 de plus que moi. Au premier tour, il était également en tête, avec 395 voix d’avance sur moi. C’est très inquiétant. D’autant plus inquiétant que, trois ans plus tôt, aux municipales, la droite traditionnelle devançait l’union de la gauche et une liste divers droite. Le candidat islamiste aux législatives est donc arrivé de nulle part.

Un autre scrutin est venu confirmer cette inquiétude. Parce qu’aux élections européennes de 2019, la liste islamiste de l’Union des démocrates musulmans français à totalisé dans cette ville 7.43 % des suffrages exprimés. Elle a surgi en quatrième position, derrière le rassemblement national, en marche et les mélenchonistes ? Mais devant la liste socialiste, devant la liste UDI de Jean-Christophe Lagarde, et loin devant celle des communistes. À l’échelle nationale, cette liste « Une Europe de service des peuples » n’a pourtant rassemblé que 0.13 % des électeurs sur son nom.

Mon inquiétude s’appuie sur une réalité. Le fait que gagner une ville populaire de banlieue est relativement facile. Garges-lès-Gonesse compte environ 42 500 habitants. Comme partout dans le sud-est du Val-d’Oise, c’est une ville pauvre avec une importante communauté musulmane. Comme partout, aussi, dans ce coin département, les gens ne s’inscrivent pas sur les listes électorales. Ainsi, Gardes compte-t-elle à peine 18 000 électeurs, soit 42 % de ses habitants, alors que 70 % des habitants de la France sont inscrits sur les listes électorales.

Autrement dit, une partie des Français a baissé les bras, une autre a peur, une troisième se bat. Je ne suis pourtant pas d’une confiance inébranlable, car les Français d’origine, tout comme les Français venus d’ailleurs, semblent indifférents à ce qui pourrait arriver. Certains Français ne veulent pas se battre pour défendre leurs libertés, pour défendre la république, pour défendre la démocratie, pour défendre la France, pour se défendre eux-mêmes. Parce que si les Gargeois sont très peu à s’inscrire, ceux qui sont inscrits sont très peu nombreux à voter.

Comments

  • Anonyme
    octobre 23, 2020

    5

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!