Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Présidentielle 2022

123J 01H 50Min 56Sec

Vudailleurs.com

Frank McCourt a choisi Puma.

 

Le milliardaire américain qui a racheté l’Olympique marseillais (OM) en octobre 2016 à Margarita Louis-Dreyfus a signé un contrat de cinq ans avec la marque allemande, à compter du 1er juillet 2018, ont annoncé la direction du club de football et la filiale du groupe français Kering, dimanche 26 mars. « Ce contrat va nous assurer des recettes annuelles conséquentes, nécessaires à l’atteinte de nos objectifs sportifs », a fait valoir le club présidé par Jacques-Henri Eyraud, sans  préciser le montant obtenu. Puma aurait déboursé 50 % de plus qu’Adidas, partenaire du club depuis 1974.

« L’Olympique de Marseille est l’un des clubs les plus renommés dans le monde, et compte sur le soutien de supporters enthousiastes et passionnés », salue dans un communiqué distinct Puma, qui n’oublie pas de rappeler que l’OM a remporté la Ligue des Champions en 1993. « Le nouveau propriétaire veut faire du club le futur vainqueur des championnats français et européen », souligne encore la marque allemande.

« Les nouveaux propriétaires ont de grandes ambitions et des plans pour l’avenir. Nous sommes convaincus que c’est un choix judicieux pour Puma », déclare le PDG de la marque  Bjoern Gulden, cité dans les deux communiqués. Parmi les formations déjà équipées par Puma, deux figurent en Ligue 1, les Girondins de Bordeaux et le Stade Rennais.  A noter que la marque est aussi le sponsor de plusieurs joueurs à titre individuel, dont les attaquants des Bleus: Antoine Griezmann et Olivier Giroud.

Adidas,  c’était aussi l’ancien propriétaire de l’OM, Robert-Louis Dreyfus, décédé en 2009. Une nouvelle ère commence avec l’américain McCourt qui veut amorcer la renaissance de l’Olympique de Marseille. Le milliardaire  a  en effet une grande ambition pour l’équipe. D’ailleurs, il n’a pas caché qu’il projetait de faire rejouer les premiers rôles à l’écurie phocéenne.

 

Quand il devient le nouveau propriétaire de l’ Olympique de Marseille en 2016,  pour un montant de 45 millions d’€, tout le monde comprend que Franck Mccourt veut faire de l’argent. « Frank McCourt est un business man, il ne faut pas se leurrer là-dessus », annonce d’emblée Pierre Rondeau, spécialiste en économie du sport. L’homme d’affaires a acheté les Dodgers en 2004 pour une somme faible – 421 millions – et a généré, à la revente en 2012, une plus value historique de plus d’1, 5 milliard.

L’Olympique de Marseille a tout pour devenir son nouveau jouet juteux.

Ni un passionné philanthrope ni un investisseur aux fonds illimités: McCourt est certes fortuné – entre 2 et 4 milliards de dollars selon L’Equipe – mais bien moins que son prédécesseur. L’ancien patron de baseball américain s’implante à Marseille pour faire de l’argent. On ne peut pas le lui reprocher….

L’idée? Injecter de l’argent pendant 5 ans et revendre à prix d’or.

La stratégie consisterait à investir suffisamment pour redresser le club sportivement, afin d’accroître sa valeur. Sans vider la banque. Pour revendre alors dans 4 ou 5 ans, avec une belle marge.  N’oublions pas que l’homme d’affaires a laissé les Dodgers de Los Angeles en faillite avec près de 200 millions de dettes et est soupçonné d’avoir détourné plus de 180 millions de dollars pour régler ses problèmes privés (son divorce l’a rincé).

L’homme d’affaires américain est en tout cas un motif d’espoir pour de nombreux supporters phocéens, et le mercato hivernal, avec l’arrivée de quatre recrues (EvraPayetSertic et Sanson), a montré sa force financière.

Mais Mccourt devra garder en mémoire que l’OM est un des rares vecteurs capable de transcender les conflits communautaires dans un contexte marseillais compliqué, ce qui lui a valu d’ailleurs le soutien des élus à commencer par le tout-puissant Jean-Claude Gaudin.

Sandrine Pico de La Houssièrele

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!