La militante environnementale suédoise Greta Thunberg a participé mercredi à une réunion extraordinaire de la commission de l’environnement du Parlement européen afin de débattre de la législation européenne sur le climat.

 

‘‘L’UE doit montrer la voie, vous avez une obligation morale de le faire, a déclaré Greta Thunberg. En novembre dernier, vous avez déclaré que le changement climatique constituait une menace existentielle. Vous devez désormais prouver que vous le pensiez vraiment’’, a-t-elle ajouté. Elle a déclaré que la nouvelle proposition concernant la législation sur le climat, publiée par la Commission européenne mercredi, était une ‘‘renonciation’’. La nature ne négocie pas et l’on ne peut pas passer des accords avec la physique. Nous ne vous permettrons pas de sacrifier notre avenir’’, a-t-elle conclu.

 

Les députés ont souligné le défi consistant à amener d’autres continents à se joindre à l’UE pour relever l’ambition climatique avant la Conférence sur le climat de Glasgow qui se tiendra en novembre. Alors que la plupart des députés étaient d’accord pour dire que l’UE devait augmenter ses propres objectifs de réduction des émissions, plusieurs autres ont déclaré que relever les objectifs de 2030 de l’UE de 40 à 55%, comme proposé par le Parlement européen, serait déjà ambitieux mais se heurtait à une forte résistance de la part États membres.

 

Suite à la réunion, le président de la commission de l’environnement, Pascal Canfin (Renew Europe, FR), a déclaré: ‘‘Aujourd’hui, nous avons accueilli Greta Thunberg. Pour gagner la bataille contre le changement climatique, nous avons besoin de l’énergie de la jeunesse. Ici au Parlement, et notamment au sein de la commission de l’environnement, nous nous battons pour atteindre la neutralité climatique d’ici 2050. La législation sur le climat qui a été présentée aujourd’hui ne doit pas décevoir les jeunes européens qui sont mobilisés pour le climat et tous les citoyens européens, voilà pourquoi nous n’avons d’autre choix que de réussir.’’

 

Greta Thunberg a rencontré le Président du PE, David Sassoli, à 12h30, peu avant le début de la réunion en commission de l’environnement.

Parlement Européen