Image Alt

Vudailleurs.com

Hanouka : en quoi consiste cette fête juive qui commence ce jeudi 7 décembre ?

Interview de David W sur les crimes rituels au Gabon

Pendant huit jours et huit nuits, les Juifs du monde entier commémorent le soulèvement d’un peuple et le miracle de la fiole d’huile, survenus il y a plus de 2000 ans.

A l’inverse de Roch Hachana, de Yom Kippour, de Shabbat ou de Pessah (la Pâques) qui sont des fêtes bibliques, Hanouka est une fête instaurée par le Talmud. Cette fête célèbre un événement de l’histoire juive remontant au siècle avant JC.

La Judée était alors gouvernée par le roi Antiochus IV Epiphane, de la dynastie des Séleucides. Ce dernier avait imposé son pouvoir par la violence, obligeant les Hébreux à pratiquer les rites helléniques et leur interdisant de pratiquer leur religion. Selon le livre des Maccabés, plusieurs milliers de juifs qui avaient tenté de se révolter furent massacrés. Alors que le grand temple de Jérusalem avait été profané et voué au culte de Zeus, une poignée de résistants juifs parvint à défaire les troupes séleucides et à reconquérir Jérusalem, édifiant un nouvel autel dans le temple. Le mot hanouka, qui signifie « inauguration », célèbre donc cette reconquête.

Gros plan sur un homme qui verse du vin casher dans la vigne tout en célébrant Hanoucca à la table à manger.

Une fête devenu populaire

Bien qu’il s’agisse traditionnellement d’une fête religieuse assez peu importante, Hannouca a gagné en popularité au cours du 20e siècle en raison de sa proximité avec Noël. Tatjana Lichtenstein, directrice du Schusterman Center for Jewish Studies à l’Université du Texas à Austin, écrit que Hannouca « a permis aux juifs de participer aux fêtes de fin d’années et de profiter de leurs cadeaux et réjouissances sans abandonner leurs identités culturelle et religieuse distinctes ».

Ainsi, Hanoucca est célébrée le 25e jour du Kislev, qui correspond au 9e mois du calendrier hébreu : elle commence donc généralement fin novembre et se termine début décembre. Pendant huit nuits, les bougies d’une hanoukkia sont allumées. Une hanoukkia est un candélabre doté de neuf branches (une pour chaque soir) plus une bougie « servante » appelée le shamash (shammes en yiddish). Chaque soir pendant huit jours, une bougie supplémentaire est ajoutée et allumée. Pendant qu’ils l’allument, les croyants récitent des bénédictions et des prières spéciales. On chante des chansons et on s’échange des cadeaux pour commémorer le miracle qui s’est produit dans le Temple il y a plus de 2 000 ans.

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!