C’est devenu une réalité, le Japon se tourne de plus en plus vers la robotique, étant confronté à une pénurie croissante de main-d’œuvre.

Avec plus d’un quart de sa population âgée de plus de 65 ans, le Japon se retrouve confronté à un défi démographique majeur. Le pays a et aura besoin de centaines de milliers de travailleurs supplémentaires au cours des prochaines années. En 2015, les autorités japonaises ont annoncé un investissement de 100 millions de dollars dans la technologie des robots. 

 

De nombreux secteurs, comme la santé et la sécurité, sont de plus en plus concernés par cette nouvelle main d’œuvre pour combler ce fossé. Dans l’industrie, c’est déjà fait depuis longtemps. Mais plus surprenant, on en trouve aussi dans la restauration.

 

Avec un robot barman qui utilise des caméras et un logiciel d’intelligence artificielle pour surveiller et évaluer les expressions faciales de ses clients, savoir s’ils veulent discuter ou s’ils sont fatigués… tout en exécutant de délicieux cocktail.

 

Un robot barman mécanique de ce genre coûte un peu plus de 82 000 dollars, soit autant que l’emploi d’un homme pendant 3 ans. « Nous espérons créer un système où les humains et les robots peuvent travailler ensemble » se justifie le créateur de robots.

 

Le Japon prévoit de profiter des prochains Jeux olympiques de Tokyo pour présenter ces innovations et nouvelles applications de la robotique dans l’industrie des services