Jean-Claude Sensemat est un homme d’affaires né en France et naturalisé canadien. Il est le Président fondateur de Gestion Geneen Inc. Il développe, avec réussite, ses activités financières et immobilières à Montréal. En France, il est connu entre autres pour avoir été, dans les années 1975, pionnier dans l’import-export d’outillage (Rhino, Cogex, Turbofée…) et avoir aussi relancé avec brio les montres Lip, rachetées à la barre du tribunal de Besançon en 1990. II a vendu la marque Lip en 2016.

L’ère post-Covid, sera-t-elle celle d’un virage historique qui va voir les énergies se fédérer au profit de cette tant attendue économie à impact ?

Il est vrai que pour ceux qui ne succomberont pas à cette pandémie venue de Chine, ils assisteront à une ambiance d’après-guerre, une euphorie de consommation, les loisirs vont reprendre avec excès comme pour rattraper le temps perdu.
D’ailleurs, cela serait la meilleure façon de diminuer la dette et de revenir à une économie normalisée.
Il faudrait aussi que les dépenses publiques soient mieux gérées par l’état, car il est affligeant de constater que les entreprises du CAC 40 gèrent mieux que l’état français ne sait le faire.

Est-on parti pour deux ans de crise économique ?

Déjà que nous étions en crise économique bien avant le Covid-19, il y a là sûrement une opportunité après ces mois de restriction, de confinement et autres privations tout cela va nous conduire à nous améliorer et certains pays vont tirer des enseignements salutaires qu’ils mettront en place. La crise sanitaire impose une transformation profonde des pratiques au sein du secteur financier.

Les banques canadiennes sont reconnues comme très performantes dans leur traversée les dernières crises économiques sans dégâts et les banques américaines, sous l’administration Trump, ont fait un très bon travail.

Quant à » l’ Europe », on va assister à des regroupements d’établissements bancaires.
Les consommateurs n’ont pas à s’inquiéter, car la BCE veille à équilibrer la santé des banques européennes.
La sortie de tout cela, selon certains spécialistes, se fera par de l’inflation ou encore par une dévaluation de l’Euro.
En effet, la solution d’augmenter l’impôt est improbable, car les citoyens ne le supportent plus ou des coupes, sur des avantages acquis comme la retraite, seraient trop impopulaires pour les gouvernements qui prendraient cette décision.

La crise sanitaire plonge le monde dans une zone d’incertitude prolongée. Mais les Etats et les banques centrales répondent présent pour soutenir l’économie et rassurer les marchés financiers. Qu’en pensez-vous ?

Il n’y a pas d’inquiétude à avoir, car les banques centrales, la FED, la BCE et autres ont pris les mesures telle l’injection massive de liquidités; le problème vient des états qui répartissent mal les aides.
Au Canada, une partie de la population reproche au Premier ministre Justin Trudeau  de trop distribuer aux particuliers la fameuse PCU (prestation canadienne d’urgence) de 2000 $ CAD.
Des particuliers, qui avaient fait des demandes auxquelles ils n’avaient pas droit, se voient redresser à présent par le fisc pour rendre l’argent. Un comptable explique que certaines entreprises ont reçu aussi plus qu’elles n’ont jamais gagné.