L’ancien Premier ministre Alain Juppé et le Grand rabbin de France, Haïm Korsia, ont tous deux obtenu mercredi le prix de littérature politique Edgar Faure

Le prix a été créé en 2007 en hommage à Edgar Faure, personnalité politique et écrivain qui dirigea notamment deux gouvernements de la IVe République, en 1952 puis en 1955-1956. Il est présidé par le petit-fils d’Edgar Faure, Rodolphe Oppenheimer-Faure

 

« Dans ce livre en forme de confession, commencé avant la disparition de l’ancien Président, il raconte l’histoire de ce couple politique inédit qu’ils formèrent pendant près de quarante ans. C’est un portrait en creux qui se dessine ici avec vérité, un brin de nostalgie et beaucoup de tendresse.

Celui d’une amitié singulière fondée sur un respect mutuel et La passion commune de servir la France dans Lequel L’ancien maire de Bordeaux ne cache rien de son admiration. « Cette empathie entre un peuple et l’homme qui l’incarne est une alchimie qui ne se prête pas toujours à L’analyse car c’est un élan du cœur. » Tout comme cet hommage.

« Réinventer les aurores, c’est retrouver le souffle des premiers matins de la République : s’éveiller et s’émerveiller, lucides mais jamais désespérés.
La réflexion que je livre n’est pas juste un cri d’alerte, c’est ma conception de la vie et de la politique, en tant qu’elles se rejoignent en leur point de plus grande fragilité, là où il s’agit d’affirmer que l’on peut reconstituer, maille après maille, le tissu de la société menacée par tout ce qui la délite, de la peur à la haine.
Je veux proposer un manifeste contre l’indifférence, un plaidoyer pour la fraternité, une politique de la jubilation et du bonheur retrouvé. »

 

 

Hélène Samson