Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Présidentielle 2022

-36J -18H -17Min -22Sec

Vudailleurs.com

La bise va-t-elle faire son retour ?

Depuis que les gestes barrières et le port du masque sont devenus la norme, la bise est mise au banc des interactions sociales. Si certains regrettent cette façon finalement assez intime de se saluer, beaucoup espèrent en être définitivement débarrassés. Retour sur une tradition qui fait débat.

 

D’abord à l’extérieur (où hormis dans la foule, il ne servait à rien) puis, selon toute probabilité et si le taux de vaccination atteint un niveau suffisant, dans les lieux clos.

 

Maintenant que nous avons la liberté de circuler à notre gré, que les gens retrouvent pour certains le chemin des bureaux, que la vie sociale est de nouveau autorisée, que l’on peut sortir de chez soi et s’exposer à faire des rencontres sans être sanctionné par la maréchaussée, se pose une question qui jusqu’à l’avènement de la pandémie n’avait pas de raison d’être tant la pratique allait de soi: on recommence à s’embrasser ou on laisse définitivement tomber?

 

Petite histoire de la bise

Les Romains furent les premiers à instaurer la bise comme acte de salutation. L’osculum était un baiser entre personnes de rang social équivalent, assez solennel, le basium, entre amis très proches (et qui a donné le mot baiser que nous utilisons) et enfin, le suavium désignait le baiser érotique.

Sahara Cohen

Comments

  • Anonyme
    août 6, 2021

    4.5

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!