Dans les pays qui se sont soulevés  dans la vague du printemps arabe, de la Tunisie à

La Libye , voient partout s’étendre  les prétentions à gouverner des frères musulmans

islamistes qui puissent leur inspiration dans l’exercice du pouvoir par le partie AKP

en Turquie.