Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Présidentielle 2022

74J 06H 51Min 41Sec

Vudailleurs.com

La France au Mali; une histoire déjà très ancienne

C’est en janvier 2013 que la France débute son intervention militaire au Mali, à la demande du président malien par intérim, Dioncounda Traoré, alors qu’une offensive jihadiste menaçait justement la capitale, Bamako. Il s’agissait principalement d’un appui aérien dans le cadre de la légalité internationale dans la lutte contre le terrorisme.

C’est ce que l’on a appelé l’opération Serval, et les militaires français ont alors mené des dizaines de frappes aériennes, libérant, en quelques semaines, les principales villes du Nord du Mali.

 

Une intervention militaire saluée comme un succès même si la menace islamiste au Sahel était loin d’être éradiquée. En août 2014, l’opération prend encore plus d’importance, en coopérant avec les pays de la bande sahélo-saharienne. L’opération Serval s’appelle désormais l’opération Barkhane et collabore avec la mission de l’ONU.

 

Au total 5 100 soldats français sont engagés dans l’opération Barkhane, dont la base principale se trouve à Gao, dans le nord du Mali. Depuis 8 ans, ils ont mené 128 opérations. Ils complètent les troupes des 15 000 membres de la MINUSMA (mission de l’ONU) et de 8000 militaires maliens

 

Le bilan de l’intervention française au Mali s’élève à 51 soldats tués. Des chiffres qui ont poussé Paris à considérer un prochain retrait des troupes. Surtout que la situation politique au Mali ne s’améliore pas. Il y a deux semaines, un deuxième coup de force des militaires maliens a accélérer les choses, amenant les jihadistes un peu plus au pouvoir de cet Etat d’Afrique subsaharienne. Les Français ne veulent pas aider le Mali si les jihadistes sont hissés au pouvoir.

Sahara Cohen

 

 

 

Comments

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!