Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

-173J -10H -31Min -34Sec

Image Alt

Vudailleurs.com

La France, un avion ignorant qui va s’écraser sur la montagne? Par Pierre Duval  

Pour le gouvernement français, «l’hiver va être compliqué» en France. Et, il veut préparer les citoyens français à une rentrée difficile. Des listes de difficultés s’accumulent dans le pays: inflation; interdiction du gaz et du pétrole de Russie; sécheresse limitant le fonctionnement des centrales nucléaires; plan stratégique de stockage de gaz; l’accélération des défaillances d’entreprises en France; l’insécurité galopante. La recette gouvernementale, pour affronter tous ces maux, serait de vouloir appliquer les outils utilisés durant la crise de la Covid-19.

Le gouvernement cherche à responsabiliser les Français. «On ne peut pas être comme des voyageurs qui boiraient du champagne dans un avion, en ignorant qu’il va s’écraser sur la montagne», indique Le Parisien en citant les mots d’un cadre de la majorité pour avertir que la rentrée s’annonce difficile pour les Français, sur fond de crise de l’énergie. Le gouvernement français cherche sa méthode de communication et espère inciter les Français à la «responsabilité». Un conseiller gouvernemental fait savoir que le gouvernement français pense appliquer les mêmes mesures de contrôles que celles qui ont été utilisées durant la crise de la Covid-19 avec les nombreux interdits (fermetures des restaurants) pour circuler et consommer librement (interdiction d’aller au restaurant sans un pass sanitaire): «On ne peut pas exclure d’être contraints d’utiliser les mêmes formats que lors du Covid».

Macron en jet-ski. Alors que le gouvernement français demande aux entreprises et aux particuliers de faire des efforts comme d’éteindre le wifi, de baisser la climatisation, de fermer la porte durant l’emploi d’une climatisation, d’éteindre la lumière, de restreindre la consommation d’essence, Emmanuel Macron a été pris en photo sur un jet-ski cet été et une vidéo montrant les voitures de ministres laissant tourner moteur et climatisation dans la cour de l’Elysée pendant le Conseil des ministres, montrent l’existence d’une non cohérence entre ce que l’Etat exige des citoyens français et de ce qu’il fait et peut réaliser.

Depuis le 9 août, le plan européen de réduction des importations du gaz russe prévoit une baisse de la consommation de gaz d’au moins 15% dans chaque pays membre de l’UE lors des prochains mois, fait remarquer CNEWS.

Dans un article, Observateur Continental a cité Agnès Verdier-Molinié, directrice de la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (iFRAP), qui dénonce le manque d’informations à l’attention de la population civile venant des responsables politiques en France face à la menace de voir des coupures de courant en France. Elle a déclaré: «Il faut prévenir les Français sur les coupures de courant à venir». L’Etat n’avertit pas les Français sur la situation réelle du pays sur sa capacité à affronter l’hiver.

La France, semble, en effet être comme un avion ignorant qu’il va s’écraser sur la montagne. Actuellement, l’exécutif et Elisabeth Borne cherchent le meilleur moyen de préparer les Français à l’idée d’une rentrée compliquée à travers des annonces, c’est-à-dire par l’emploi de mots dans les médias et de l’annonce de menaces sous le couvert de vouloir responsabiliser les Français.

France Inter annonce que «la sécheresse et la canicule aggravent un peu plus la crise énergétique que connaît l’Europe et cela n’a rien de rassurant». Bref, tout cela ne tombe pas au bon moment avec la décision de la France, de l’UE de refuser le gaz et le pétrole de Russie. La France et l’Europe veulent éviter le black-out cet hiver. La radio française entrevoit avec des coupures de courant des impacts sur l’économie «puisque la crise énergétique déboucherait sur une récession profonde».

Mais, cela va provoquer, comme Observateur Continental l’avait déjà analysé «les tensions en cas de pénurie» dans la société. A cela, la montée de la criminalité en France avec les nouvelles tensions, dont l’accélération des défaillances d’entreprises, constituent des éléments explosifs pour le pays.

Pierre Duval 

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!