Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Présidentielle 2022

123J 01H 56Min 39Sec

Vudailleurs.com

La pandémie a dramatiquement aggravé la faim dans le monde

La pandémie mondiale a contribué à aggraver la faim dans le monde : elle a augmenté de 18% en un an selon plusieurs organismes, compromettant l’objectif des Nations unies d’éradiquer la faim dans le monde.

Le rapport annuel sur la sécurité alimentaire, coécrit par cinq agences des Nations unies-Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Organisation mondiale de la santé, Programme alimentaire mondial, Unicef et Fonds international de développement agricole (FIDA)-et publié lundi 12 juillet, le confirme : la pandémie a bien eu un impact massif, plongeant dans la faim 118 millions de personnes supplémentaires au cours de l’année 2020, pour un total de 720 à 811 millions de personnes sous-alimentées. L’ONU estime ainsi à 9.9% la part de la population mondiale souffrant de faim chronique (contre 8.4 % un an plus tôt), avec de profondes disparités régionales : en Afrique, plus d’un habitant sur cinq ne mange pas à sa faim (21%, en hausse de 3 points sur un an), tandis que 9.1% des populations d’Amérique latine et centrale (+2 points en an ) et 9 % en Asie (+1,1 point) sont concernées.

Cependant, dans certains pays, particulièrement les pays les plus pauvres, où on a mis en place des mesures pour éviter la propagation de la pandémie, les restrictions de déplacement ont par exemple empêché les petits agriculteurs d’ écouler leur production sur les marchés , les privant de revenus pour subsister. De l’autre côté, « au niveau des villes, parfois il ya eu des problèmes d’approvisionnement, ce qui veut dire que les prix augmentaient » soulignent les experts, qui  pense notamment aux pays de la région du Sahel, de l’Afrique subsaharienne, comme le Gabon

Hélène Danzé

 

Comments

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!