MUMU_opt

La psychose est un terme génériquepsychiatrique désignant un trouble, ou une condition anormale, de l’esprit évoquant le plus souvent une « perte de contact avec la réalité. » Les individus souffrant de psychose sont nommés des « psychotiques ».

La psychose qualifie les formes sévères d’un trouble psychiatrique durant lesquelles peuvent survenir délires,hallucinations, violences irrépressibles ou encore une perception distordue de la réalité.

Le terme de « psychose » a une utilisation très variée et peut désigner toute expérience délirante ou aberrante exprimée dans les mécanismes complexes et catatoniques de la schizophrénie et de la psychose maniaco-dépressive. En outre, une grande variété de maladies liées au système nerveux central, causées par des substances étrangères ou des problèmes physiologiques, peuvent produire des symptômes de psychose.

Dans la grammaire arabe, le mot « Allah », comme tous les substantifs, se prononce différemment selon sa fonction dans la phrase (notion de ʼiʻrāb). Ici, « Allah » étant sujet de la phrase, il doit être décliné au nominatif en ajoutant le son « ou » à la fin ; la transcription correcte de l’expression est donc « Allahou akbar » ou « Allahu akbar ». Dans les textes dit vocalisés (c’est-à-dire qui notent les voyelles brèves), cela se manifeste par un ḍammah sur la dernière lettre du mot.

L’expression est souvent mal traduite par « Dieu est grand » qui se dit en arabe « Allahu kabir » (ﺍﻟﻠﻪ ﻛﺒﻴﺮ). Ici « akbar » est la forme élative de « kabir », qui peut être traduite « plus grand » (comparatif) ou « le plus grand » (superlatif) selon le contexte.

Cette phrase est employée par les musulmans, dans de nombreuses circonstances :

  • notamment lors des appels à la prière (adhan et iqama), puis au cours de chacune des cinq prières quotidiennes, ainsi que des prières non obligatoires,
  • ou comme expression de joie et de louange,
  • ou dans des situations de détresse,
  • ou par exemple pour souligner les « miracles » ou la grandeur de Dieu dans les bienfaits tirés de la nature et la soumission de tous les Hommes aux lois naturelles.
  • Elle peut également faire figure de cri de guerre ou cri de victoire.

La phrase est inscrite au centre du drapeau de l’Irak et sur le drapeau de l’Iran. Elle figurait également sur le drapeau de la résistance contre l’Empire britannique auWaziristan.

Il s’agissait par ailleurs du titre de l’hymne national de la Jamahiriya arabe libyenne, le régime de Mouammar Kadhafi