Vudailleurs.com

LAURENT HENART: L’HOMME DE LA SITUATION POUR LES RADICAUX

 

Laurent Hénart est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris. En 1993, après son service militaire, il devient collaborateur du groupe UDF à l’Assemblée nationale. Il rejoint ensuite, en 1998, comme juriste d’entreprise, la banque SNVB

Lors de la formation du gouvernement Jean-Pierre Raffarin III à la suite des élections régionales, il intègre le pôle « cohésion sociale » de Jean-Louis Borloo, en tant que secrétaire d’État à l’Insertion professionnelle des jeunes. Benjamin du gouvernement, il participe à l’élaboration du plan de cohésion sociale, et porte l’accent sur la revalorisation de l’apprentissage et de l’ensemble des formations en alternance, convaincu qu’il est nécessaire de renforcer les passerelles entre formation et monde du travail.
 

Laurent Hénart est désigné, le 22 mars 2009, par les militants UMP pour conduire la liste du parti majoritaire en Lorraine lors des élections régionales de 20105.

Il parvient à réunir autour de lui les personnalités UMP locales et sa liste, qui s’ouvre au Mouvement démocrate et auNouveau Centre, reçoit le soutien du Parti radical de gauche, un cas unique en France6. Pour ces élections, les têtes de listes départementales seront lui-même en Meurthe-et-Moselle, Anne Grommerch en Moselle, Gérard Cherpion dans lesVosges, et Gérard Longuet en Meuse.

Au second tour, alors que seules trois régions sont gagnées ou conservées par la droite, la liste de Laurent Hénart se place en deuxième position avec 31,55 % des voix, contre 50,01 % pour la liste socialiste du président sortant Jean-Pierre Masseret et 18,44 % à la liste FN

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!