C’est ainsi, chers femmes et hommes politiques, que, de gesticulations en promesses non tenues, vous avez décrédibilisé la parole publique. Vous accusez le peuple de se laisser éblouir par le mirage poujadiste, mais qui, à force de lâchetés et de renoncements, a donné une crédibilité à ce qui ne devrait pas avoir de fondement ? Qui est le vrai coupable ? Nous qui vous avons crus et que vous avez déçus ? Ou vous qui n’avez eu de cesse de galvauder l’action politique ?

Vous vous étonnez que l’Angleterre ait choisi de sortir de l’Europe ? Mais qui a transformé Bruxelles en un monstre technocratique qui s’est offert aux lobbys et qui fonctionne dans un parfait déni démocratique ? Quel jeune peut encore aujourd’hui se projeter dans le rêve fabuleux que devrait être l’Europe ?

Vous reprochez à l’Amérique de s’être jetée dans les bras de Donald Trump ? Mais qui nous explique à longueur de journée qu’aucune autre politique n’est possible, que le libéralisme et les traités commerciaux sont nos seuls horizons et que la souffrance que nous ressentons est feinte ?

L’avenir de nos enfants et de notre planète est plus important que vos carrières. N’oubliez pas que vous êtes là parce que nous vous avons élus. Nous vous avons donné mandat pour nous représenter, pour ouvrir la voie. Et pour que nous dessinions ensemble les contours d’un destin commun.

Extrait du livre DU COURAGE!