Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Présidentielle 2022

-36J -18H -13Min -48Sec

Vudailleurs.com

Le Brexit ouvre la voie aux cultures génétiquement modifiées

Le gouvernement britannique va assouplir la réglementation des cultures génétiquement modifiées pour permettre la culture commerciale en Angleterre.

 

La perspective de la culture et de la vente d’aliments génétiquement modifiés au Royaume-Uni s’est rapprochée après les modifications apportées à la réglementation agricole qui permettront des essais sur le terrain de cultures génétiquement modifiées en Angleterre.

Les entreprises ou les organismes de recherche souhaitant mener des essais sur le terrain devront toujours en informer le ministère de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales, a annoncé mercredi le gouvernement, mais les coûts existants et les formalités administratives seront supprimés, de sorte que d’autres essais sont susceptibles d’avoir lieu.

Dans un premier temps, une législation sera adoptée plus tard cette année pour éliminer la nécessité pour les scientifiques de demander une licence pour effectuer des essais en plein air d’une culture modifiée génétiquement qui aurait pu être produite par croisement traditionnel.

Actuellement, le processus d’approbation peut prendre jusqu’à deux mois et coûter plusieurs milliers de livres.

Le changement le plus important aura lieu l’année prochaine lorsque la législation sera présentée pour permettre aux cultures génétiquement modifiées simples d’être réglementées de la même manière que toute nouvelle variété pour le développement commercial.

Le gouvernement examine les mesures qu’il devrait mettre en place pour maintenir le choix des consommateurs, comme l’étiquetage et la traçabilité.

À plus long terme, les ministres examineront l’approche de l’Angleterre en matière de réglementation couvrant tous les organismes génétiquement modifiés. Cela inclut les changements qui pourraient permettre le développement commercial et l’élevage d’animaux génétiquement modifiés et modifiés génétiquement. De tels animaux peuvent être rendus plus productifs, résistants à certaines maladies et encore mieux capables de résister aux températures chaudes.

Pauline de Courdemaison

Comments

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!