Jusqu’à présent, parler au téléphone avec quelqu’un en qui vous avez confiance et que vous connaissez bien était l’un des moyens les plus courants de vous assurer que vous connaissez bien la personne. Désormais, la voix n’est plus gage d’assurance et ce grâce au clonage vocal

Le clonage vocal se produit lorsqu’un programme informatique est utilisé pour générer une copie synthétique et adaptable de la voix d’une personne.

À partir d’un enregistrement de quelqu’un en train de parler, le logiciel est capable de reproduire sa voix en prononçant tous les mots ou phrases que vous tapez sur un clavier.

Telles ont été les récentes avancées technologiques que l’on dit que l’audio généré par ordinateur est d’une précision déconcertante. Le logiciel peut capter non seulement votre accent, mais aussi votre timbre, votre tonalité, votre rythme, votre débit de parole et votre respiration.

Et la voix clonée peut être modifiée pour représenter toute émotion requise – telle que la colère, la peur, le bonheur, l’amour ou l’ennui.

Avec les fausses vidéos générées par ordinateur, le clonage vocal est également appelé « deepfake ». Et  les expert en cybersécurité  affirment  qu’il existe un « énorme risque de sécurité » associé aux voix synthétiques.

« Quand il s’agit d’e-mails ou de SMS, on sait depuis des années qu’il est assez facile de se faire passer pour les autres », explique le patron de la société israélienne Minerva Labs.

Sahara Cohen