Il avait été découvert le 18 novembre : un grand monolithe, bloc uniforme tout en hauteur et en métal brillant avait été découvert en plein désert de l’Utah, aux Etats-Unis.  Jamais découvert auparavant, certains spéculaient qu’il s’agissait d’une œuvre extra-terrestre.  Les autorités de l’Etat de l’Utah n’avaient volontairement pas dévoilé sa localisation, mais des curieux avaient fini par découvrir l’endroit, pour se faire photographier à ses côtés et réaliser quelques expériences…  Les médias sociaux se sont remplis de selfies et de vidéos de personnes posant devant l’étrange monument.

Sauf, qu’à défaut de surveillance publique, ce monolithe a disparu vendredi soir, ne laissant derrière lui qu’un tas de pierres et un morceau de métal triangulaire… Par qui et comment ? Personne ne sait.

Le Bureau fédéral de l’aménagement du territoire de l’Utah a confirmé qu’il n’était pas à l’origine de ce retrait, et que le monolithe, qui fait tout de même 3,7 mètres de haut, avait été détaché de la roche, ce qui semble un exercice herculéen vu la taille de l’édifice.

Les théories abondent quant à son origine, mais les plus terre-à-terre avancent qu’il s’agit t d’une œuvre d’art, probablement du sculpteur John McCracken, qui a réalisé des œuvres similaires inspirées de la science-fiction – mais il est mort en 2011.

Sahara Cohen