Après la catastrophique 2020, tout va bien pour les compagnies pétrolières. Total annonçait hier 3 milliards de dollars de bénéfice ajusté au 1er trimestre, battant les attentes. BP, le britannique, a triplé son bénéfice tandis que celui de Shell montait jusqu’à 5,7 milliards. Et puis, suivront aujourd’hui les majors américaines Chevron ExxonMobil.

Les compagnies pétrolières profitent du rebond des cours de l’or noir. Le Brent est au plus haut depuis six semaines, se rapprochant des 70 dollars. Les pertes de 2020 et les programmes de réduction d’investissement semblent loin derrière nous.

Dans un contexte de prix qui se maintiennent au-dessus de 60 dollars depuis quelques mois déjà, ce sont des niveaux de cours complètement rentables, donnant une marge de raffinage européenne autour de 10 à 15 dollars la tonne.

Ce qui permet aux pétrolières de générer du cash-flow. Les actionnaires sont contents. Et puis ceux qui sont plus attentifs à la transition énergétique, puisque ça donne à ces entreprises les moyens d’investir dans les énergies renouvelables.

Emilie Lemoine