Image Alt

Vudailleurs.com

Le Parlement appelle à davantage de sanctions contre le régime iranien

Malgré les critiques internationales, l’Iran continue d’exécuter les personnes arrêtées lors des récentes manifestations © Bulent Kilic/AFP 
  • Les autorités iraniennes doivent mettre fin à la répression contre leurs propres citoyens
  • Le Guide suprême Ali Khamenei et le Président Ebrahim Raisi doivent être ajoutés à la liste des sanctions
  • Le Corps des gardiens de la révolution islamique doit être ajouté à la liste des organisations terroristes de l’UE

Le Parlement appelle à des sanctions et demande d’ajouter le Corps des gardiens de la révolution islamique sur la liste des organisations terroristes.

Le mépris flagrant du régime iranien pour la dignité humaine et les aspirations démocratiques de ses propres citoyens, ainsi que son soutien à la Russie « nécessitent de nouveaux ajustements de la position de l’UE à l’égard de l’Iran », indique une résolution adoptée ce jeudi.

Les députés demandent instamment à l’UE d’étendre sa liste de sanctions à toutes les personnes et entités responsables de violations des droits humains ainsi qu’aux membres de leur famille, y compris le Guide suprême Ali Khamenei, le Président Ebrahim Raisi, le Procureur général Mohammad Jafar Montazeri et toutes les fondations (« bonyads ») liées au Corps des gardiens de la révolution islamique (IRCG).

Ils demandent également au Conseil et aux États membres d’ajouter le Corps des gardiens de la révolution islamique et ses forces subsidiaires, notamment la milice paramilitaire Basij et la Force Quds, à la liste des organisations terroristes de l’UE. Tout pays dans lequel l’IRGC déploie des opérations militaires, économiques ou d’information doit y mettre un terme et interdire les liens avec cette organisation.

Les responsables du meurtre des manifestants doivent être traduits en justice

Le Parlement condamne dans les termes les plus forts les condamnations à mort et les exécutions de manifestants pacifiques en Iran et demande aux autorités iraniennes de mettre fin à la répression contre leurs propres citoyens. Les députés demandent instamment aux autorités de la République islamique d’assurer la libération immédiate et inconditionnelle de tous les manifestants condamnés à mort et réprouvent le fait que les poursuites pénales et la peine de mort ont été utilisées par le régime pour éradiquer la dissidence et punir les personnes qui exercent leurs droits fondamentaux. Les responsables du meurtre de centaines de manifestants doivent être traduits en justice, ajoutent-ils.

Aide militaire à la Russie et répression contre la diaspora

La résolution appelle à étendre les mesures restrictives contre l’Iran, qui continue à fournir des drones et prévoit de fournir des missiles sol-sol à la Russie.

Enfin, les députés se déclarent profondément préoccupés par la répression transnationale et structurelle menée par les autorités de la République islamique, y compris l’espionnage et les assassinats, contre la diaspora iranienne vivant dans l’UE. Ils demandent à l’UE et aux États membres de mieux protéger les personnes concernées contre cette répression

Post a Comment

You don't have permission to register
error: Content is protected !!