Le libre port d’arme, traditionnel dans bien des pays sans provoquer des bains de sang, fait de longue date polémique en France et dans bien d’autres endroits. Beaucoup craignent que les armes en vente et en diffusion libres conduisent au risque d’être en permanence à la merci de son voisin. Pourtant, et d’autres exemples affluent, bien des musées collectionnent des armes, blanches ou à projectiles sans être dangereux pour autant. En matière d’armes, y a-t-il deux poids, deux mesures ?

Vision Libertarienne du Sujet

En premier lieu, remarquons que le mot « arme » ne peut pas être défini, car un objet n’est jamais une arme en soi, c’est l’usage qu’on en a qui fait de lui une arme. Un caillou est-il une arme ? Non. Sauf si on le jette avec violence avec une fronde. Un tank est-il toujours une arme ? Non, beaucoup sont au musée et sont donc sans danger. C’est donc toujours l’usage et l’intention qui fait l’arme et non l’objet en soi. De plus, ceux qui s’opposent au port d’armes devraient tout simplement se couper les mains, car nos mains sont des armes souvent mortelles, hélas. Ainsi, pour les Libertariens, le port d’arme doit être libre parce qu’il est impossible de savoir à l’avance ce qui fera une arme et surtout parce que c’est l’intention et l’usage qui font le danger.

Arguments Etatistes Typiques & Réponses

  • «Mais en laissant les armes en vente, on augmente le risque de massacre par des fous» ! »

Absolument pas. Les massacres médiatisés des USA sont le fait de personnes isolées parmi des civils désarmés. Si au contraire les fous savaient que comme eux la plupart des gens sont armés, tous fous qu’ils sont ils seraient dissuadés de sortir leurs armes et les tourner vers une foule qui aurait réglé leur compte avant même qu’ils passent à l’acte.

  • «Les gens armés menacent l’ordre en réduisant l’efficacité d’intervention de la police» :

C’est en réalité l’inverse. Tout d’abord, il y a bien moins de raisons pour la police d’intervenir dans un environnement auto-dissuasif, où les malfaiteurs savent qu’ils ne font pas mieux armés que leurs victimes potentielles. Ensuite, cela rétablit l’équilibre des forces : la police ne peut plus devenir un instrument de coercition – en tous cas, moins facilement.

  •  «Un pays trop armé est vite un pays du chaos, comme on le voit avec bien des pays pauvres» :

La Suisse nous montre que l’inverse est vrai. C’est un des pays au monde où les citoyens sont les plus armés – mais où l’état de droit règne pour dissuader le chaos. Et la dissuasion est également la meilleure des défenses pour ce pays neutre. Quiconque attaquerait la Suisse prendrait aussitôt le risque de devoir s’affronter avec ses civils armés et entraînés. Les Libertariens

Citations

 « Aucun pays n’est plus paisible et n’offre une meilleure police que ceux où la nation est armée » – Comité de Rédaction de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, 1789

 «Il n’existe aucun moyen de se protéger contre les armes nucléaires [… et donc, les hommes de l’Etat sont en fait incapables de remplir aucune fonction de sécurité internationale aussi longtemps que ces armes existent. » — Murray N. Rothbard   

«La paix ne peut être sauvegardée par la force. Elle ne peut être atteinte que par la compréhension. » — Albert Einstein