Le prix de littérature politique Edgar-Faure est remis chaque année depuis 2007, par un jury choisi par le psychanalyste Rodolphe Oppenheimer, pour récompenser un ouvrage politique de l’année. L’association éponyme est présidée par le même Rodolphe Oppenheimer, neveu de Robert Oppenheimer et petit-fils du président Edgar Faure et de Lucie Faure.

Cette année, il consacre Denis Olivennes pour son ouvrage, Un étrange renoncement, aux Éditions Albin Michel, ainsi que Valérie Perez-Ennouchi pour son ouvrage, Destins de femmes chez Ramsay.

Le résumé de l’éditeur pour Destins de femmes :

Ce livre dresse différents portraits de femmes à travers le monde et s’ancre dans l’actualité des droits des femmes.

Après des études de journalisme aux États-Unis, Valérie Perez-Ennouehi rejoint l’équipe de Nostalgie la télé. Elle est débauchée par le groupe Canal+ pour rejoindre la chaîne d’information iTélé. Elle intègre ensuite le service des sports de Fruste Télévisions, présente en prime time l’émission Foot 3, la terrasse de Roland Garros, le Championnat d’Europe des nations et les Jeux olympiques. Depuis 2013, elle est rédactrice en chef sur i24news. Après la présentation de journaux télévisés, elle est aux commandes du magazine Histoires et découvertes.

Le résumé de l’éditeur pour Un étrange renoncement :

De l’iconique Greta Thunberg aux procureurs de la « méchante » finance, en passant par les avocats de la fin du travail, les nouveaux chevaliers de la vertu s’attaquent avec bonne conscience à cette prospérité française que nous avons connue pendant près de 40 ans. Les écologistes nous détournent de l’innovation, les socialistes discréditent le travail, les Insoumis refusent le marché et les nouveaux antiracistes combattent avec acharnement la méritocratie et une certaine idée de la République. Bref, voilà des progressistes qui voudraient nous brouiller avec le progrès ! Quel étrange renoncement ! Pourtant, il faudrait faire exactement l’inverse : innover, éduquer, travailler, investir, redistribuer, intégrer… C’est parce que la croissance est au point mort que notre société désespère. Moins la France s’enrichit, plus elle se déchire. Il est donc urgent de relancer l’économie tout en revenant aux valeurs humanistes et généreuses auxquelles nous tournons le dos chaque jour un peu plus. Est-ce encore possible ? Denis Olivennes répond à cette question cruciale que répond dans un essai aussi polémique que stimulant.

 

L’association Edgar Faure, socle du FAURISME, s’implante dans l’ensemble des départements de France métropolitaine et d’Outre-Mer.
À cet effet, chaque département a un Président de Fédération, il organise tant son équipe que le Nouveau Contrat Social de son département, la thématique mensuelle est la même dans toute la France et se discute au même moment, ceci pour connaître l’attente des Français sur tous les sujets qui concernent leur quotidien.

Hélène Samson