Image Alt

Vudailleurs.com

Le vélo a poursuivi son ascension en France

@Schutterstock

Selon un bilan provisoire établi par Vélo & Territoires, les passages de vélo sur le réseau cyclable ont continué à progresser en 2022, avec une hausse de 8% par rapport à l’année précédente. Mais cet essor est surtout dû à une hausse à deux chiffres en milieu urbain, la pratique de la petite reine dans les territoires périurbains et ruraux restant cantonnée aux loisirs. Alors que les aides à l’achat de vélos ont été reconduites pour 2023, l’Alliance pour le vélo a écrit à la Première ministre pour que l’État investisse à minima 2,5 milliards d’euros sur 5 ans afin de doubler le patrimoine cyclable.

En septembre, la première ministre Élisabeth Borne avait lancé le deuxième « plan vélo » dans l’idée de faire de la France une « nation du vélo » 250 millions d’euros d’investissement ont été annoncés pour l’année 2023 afin de développer des infrastructures cyclables. Un plan salué par la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), qui avait toutefois pointé l’inégale répartition géographique des subventions, qui bénéficieront davantage aux métropoles qu’aux plus petites communes.

Cependant, la pollution de l’air due au trafic routier tue et la France est régulièrement condamnée par l’Europe pour les dépassements répétés des seuils autorisé. Les cyclistes urbaines qui se faufilent entre les files de voitures savent bien combien les échappements sont une nuisance pour leurs bronches. Faut-il pour autant arrêter de faire de la bicyclette, de peur d’être trop exposée à cette pollution ?

Post a Comment

You don't have permission to register
error: Content is protected !!