84% des salariés aimeraient bien continuer le télétravail, même quand les règles sanitaires se seront assouplies en entreprise. Mais à quel rythme ? L’enquête est signée Malakoff Humanis, un acteur de la protection sociale.

44 % des télétravailleurs souhaitent télétravailleur de manière régulière, c’est-à-dire au moins une fois par semaine. Plus l’entreprise a de salariés et plus la propension à vouloir télétravailleur de manière régulière est élevée. Cela dit, chez PSA où le télétravail va être généralisé, la décision est loin de faire l’unanimité.

Quels avantages au télétravail ? Un meilleur engagement au travail et une meilleure efficacité pour un tiers des sondés, une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle et surtout, la souplesse et la flexibilité des horaires sont plébiscites à plus de 80%.

Au contraire, quels sont les points noirs du télétravail ? Le stress n’est pas absent des réponses pour plus d’un salarié sur trois. Mal à se déconnecter, charge mentale et troubles alimentaires ont été des effets pervers du télétravail forcé.

Enfin, le retour à la vie normale effraie.

Plus d’un salarié sur deux est maintenant inquiet à l’idée de retourner en entreprise, avec notamment la crainte du manque d’hygiène qui pourrait les mettre en risque ou de retravailler en espace clos avec des collègues. La fin du travail en équipe ?

Sahara Cohen