Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Présidentielle 2022

74J 06H 39Min 50Sec

Vudailleurs.com

Les supermarchés sans caisses sont-ils l’avenir de la grande distribution ?

Faire ses courses dans un supermarché pourrait bientôt prendre moins de temps. Plusieurs enseignes développent un système de caisses automatiques, il n’y a même plus besoin de scanner les articles.

La reconnaissance des caméras

Les magasins sans caisse continuent d’ouvrir aux quatre coins de la France. Après Amazon ou Casino. Faire ses courses plus rapidement et sans le moindre contact, un argument en temps de Covid, voilà les promesses de ses supermarchés du futur qui fonctionnent grâce à la reconnaissance des caméras et de l’intelligence artificielle.

En France, des initiatives existent comme les « Boxy » de la start-up Storelift, une supérette 100% automatisée sans caisse, mais proposant seulement 300 produits. Le groupe Casino aussi a récemment ouvert ses « black box » autonomes. En Chine, ce genre de magasin explose depuis la pandémie, un mode de vie de plus en plus accepté par les clients. Pour la France, c’est un nouveau pas vers un avenir totalement numérique, indépendant pour certains et dénué de contact pour d’autres. Les initiatives progressent et nul doute que la pandémie pousse petit à petit ce genre de projet à être accepté par les consommateurs.

Caméras et algorithme

L’originalité de l’enseigne de 50 mètres carrés de l’avenue Parmentier à Paris (dans le XIe arrondissement) réside dans la manière de régler son paiement. Contrairement aux autres magasins automatiques, le client pourra payer sans avoir à scanner ses articles. Cette prouesse technologie ne s’effectue pas sans contrepartie. Dès son entrée dans le magasin, le client est observé par une soixante de caméras disposées entre les murs et le plafond. A cela s’ajoute un algorithme qui prépare l’addition et 2 000 capteurs de poids répartis sur les étagères du supermarché, pour pouvoir déterminer avec précision les produits sélectionnés par l’acheteur.

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!