Image Alt

Vudailleurs.com

Lutte contre la pêche illicite : la Commission recense le Cameroun comme pays non coopérant

La Commission a décidé ce jour de recenser le Cameroun comme pays non coopérant dans la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) , en lui adressant un « carton rouge ». Dorénavant, les États membres de l’UE refusent l’importation de produits de la pêche du même Cameroun lorsqu’ils sont accompagnés de certificats de capture validés par les autorités nationales.

La décision prise aujourd’hui repose sur le « règlement DCI » de l’UE, qui garantit que seuls les produits de la pêche dont la manière licite accèdent au marché de l’UE. Elle a été prise du fait de la persistance des insuffisances graves mises en évidence dans une notification adressée en février 2021 au Cameroun, l’informant de la possibilité d’être reportée comme pays non coopérant. Elle se fonde notamment sur l’ incapacité des autorités camerounaises d’assurer un contrôle adéquatde la flotte de pêche nationale et de prendre les mesures correctives nécessaires à l’arrêt et à la prévention des activités de pêche INN. Le Cameroun a continué d’enregistrer des navires de pêche opérant en dehors de ses eaux, y compris un navire de pêche INN, sans que leurs activités ne fassent l’objet d’un quelconque suivi.

La pêche INN constitue l’une des menaces les plus graves qui pèsent sur l’exploitation durable des ressources aquatiques vivantes. Elle met en péril les fondements de la politique commune de la pêche (PCP) de l’UE et les efforts déployés par l’Union au niveau international pour promouvoir une meilleure gouvernance des océans. La pêche INN représente également un danger majeur pour la biodiversité et l’environnement marin. Dans le cadre de la réalisation du pacte vert pour l’Europe et de l’objectif de développement durable des Nations unies en faveur de la conservation et de l’exploitation durable des océans, des mers et des ressources marines, la Commission applique une tolérance zéro à l’égard de la pêche DCI .

Parmi ses actions, la Commission coopère avec les pays tiers afin d’améliorer la gouvernance de la pêche et de faire en sorte que tous les États respectent leurs obligations internationales. 

Post a Comment

You don't have permission to register
error: Content is protected !!