Depuis 24 heures, et leur virage vers l’est parfaitement maîtrisé au large du Brésil, les hommes du Maxi Edmond de Rothschild ont clairement allongé la foulée. En permanence au-dessus de 30 nœuds et le plus souvent proche des 35-40 nœuds, les six marins du bord voient les milles défiler à vitesse grand V et leur avance accroître sur le record du Francis Joyon. Ils possédaient un crédit de 732 milles au pointage de 8h, contre 442 milles hier à la même heure. Mais c’est aujourd’hui que l’ambiance et le décor vont réellement changer à bord. Le grand ciel bleu devrait laisser place à des conditions plus agitées en avant du front et les t-shirts et shorts, que portait encore hier après-midi l’équipage sur le pont, devraient regagner les sacs pour un moment.
Yann Riou, l’équipier média du bord, a capturé les derniers moments pour soi à bord du Maxi Edmond de Rothschild avant de plonger vers le Grand Sud. Charles Caudrelier a initié David Boileau à la fameuse technique de la douche sur le filet bien éprouvée lors de la Brest Atlantiques.
Il en a profité pour sortir son drone à la poursuite d’un bateau lancé à pleine vitesse et en vol.
Position du Maxi Edmond de Rothschild le 19 janvier à 11h :
Avance sur le record : 737 mn
Vitesse : 35 nœuds
Cap : 99°
Retrouvez la position du bateau actualisée toutes les heures sur la cartographie.
Les chiffres à retenir :
Franchissement de ligne : le 10 janvier 2021 à 2h 33′ 46 »

Passage de l’équateur : le 15 janvier 2021 à 15h 48′ 32 », en 5 jours 13 heures 14 minutes et 46 secondes

Date limite d’arrivée pour battre le record : le 20 février à 2h 3′ et 15 »