À Montpellier, le paysage politique est totalement atypique pour les élections municipales  2020. Le maire sortant a fait planer le suspens et s’est déclaré candidat un mois avant le premier tour, la tête de liste EELV a été débarquée par le parti mais maintient sa candidature, le candidat qui avait perdu la primaire écologiste a décidé lui aussi de se présenter. Il y a eu donc trois listes écologistes. Les Insoumis, pourtant arrivés en tête de la présidentielle, ont choisi de ne pas présenter de candidat. Officiellement ils soutiennent une liste citoyenne, mais certains se sont rangés du côté des écologistes. À cela s’ajoute la candidature d’un chef d’entreprise milliardaire
 Mohed Altrad le grand favori des municipales à Montpellier ? À voir. Il faudra, à ces nouveaux colistiers issus des rangs de la gauche, expliquer la cohérence politique d’une union avec un puissant capitaine d’industrie, 24e fortune française l’an passé. De même qu’une partie de l’électorat de Mohed Altrad issu de la droite, pourrait être déboussolée par ce coup de barre très à gauche de la tête de liste dans l’entre-deux tours.
  Pour le 2nd tour des municipales, une triangulaire à Montpellier entre les listes du maire sortant Philippe Saurel (19%), du socialiste Michaël Delafosse (16,5%) et du chef d’entreprise Mohed Altrad (13,5%).
Paule  Martin