Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

-88J -5H -34Min -57Sec

Vudailleurs.com

Papas en congé bébé

La mesure est entrée en vigueur jeudi, mais le gouvernement double le congé de paternité, passant de 14 à 28 jours, ce qui en fait l’une des politiques familiales les plus généreuses d’Europe, visant à encourager les pères à s’impliquer davantage dans les premiers jours de vie de leur enfant. La législation adoptée rendra obligatoire un congé de paternité d’au moins une semaine. Cette politique s’applique également au second parent dans les couples de même sexe.

L’essentiel du coût – estimé à 500 millions d’euros par an – sera pris en charge par la sécurité sociale française.  Comme pour le congé de maternité, les employeurs n’ont à leur charge que les trois premiers jours.

Si les pères peuvent prendre un congé de paternité en France depuis 2002, dans la réalité, seuls 70 % d’entre eux le font. Et la différence est encore plus marquée entre les employés ayant un contrat à long terme et ceux ayant un contrat temporaire.

Selon un rapport de 2018 de l’Administration générale des affaires sociales, 80% des pères en CDI prennent un congé de paternité contre seulement 47% pour les autres.

Beaucoup sont confrontés à un dilemme financier – car le versement de la Sécurité sociale peut être bien inférieur à leur salaire de travail – et il est plafonné à un peu plus de 89 euros par jour.

 

Le gouvernement a déclaré qu’il espérait réduire cette inégalité, en introduisant une semaine obligatoire de congé de paternité entièrement rémunérée pour chaque nouveau père. Mais aussi in fine l’inégalité homme/femme qui implique une absence de la femme bien plus longue.

Les entreprises qui ne respectent pas cette disposition s’exposent à une amende de 7 500 euros. Cette réforme place la France au rang des pays les plus généreux de l’UE.

Hélène Samson

Comments

  • Anonyme
    juillet 2, 2021

    5

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!