petra_opt

Ces dernières années, Arc-en-Ciel Wallonie s’est beaucoup investie dans le dossier de la gestation pour autrui, en participant notamment aux travaux et réflexions menés par la Ministre Annemie Turtelboom lors de la précédente législation. Depuis le 3 décembre 2014, la commission des affaires institutionnelles du Sénat examine les possibilités de créer un régime légal de coparentalité. Pour ce faire, les 40 sénateurs co-signataires de la demande ont auditionné des dizaines d’experts qui leur permettront de se faire une idée sur la gestation pour autrui et de rendre un avis

Il y a dix ans, Petra De Sutter était encore un homme. Âgée de 51 ans, elle a vécu quarante ans comme cela avant de prendre la décision qui a transformé sa vie. Avant de devenir… sénatrice cooptée. C’est une première en Belgique. Une incroyable histoire à découvrir dans nos éditions de ce mercredi.

Le 21 juin, Petra De Sutter est entrée dans la légende… sans que les médias n’y prêtent attention. Et cela paraît incroyable. Pour la première fois en Belgique, une personne transgenre a prêté serment au Parlement. « Je n’ai pas été élue mais je suis sénatrice cooptée. Le fait qu’on n’en ait pas parlé dans la presse me réconforte car ce que j’ai vécu fait partie du passé », explique cette gynécologue de renom qui est à la tête du centre de médecine reproductive à l’UZ de Gand. Elle est aussi professeur à l’université de la même ville. « Je crois que les gens sont plus intéressés par la victoire de Conchita Wurst à l’Eurovision que par ma vie », dit-elle, modestement.