ÉTAPE 4 | SAN JUAN DE MARCONA- SAN JUAN DE MARCONA
Il est maintenant un PEUGEOT un-deux-trois à l’avant du rallye Dakar, mais le bit d’événement difficile pour Cyril Despres et David Castera, qui a frappé un rocher et a gravement endommagé l’arrière droit de leur 3008DKR Maxi. Pour le reste de l’équipe, ce fut un autre jour avec une forte PEUGEOT occupant les trois premières places à la fois sur la scène et dans l’ ensemble.
• Sébastien Loeb / Daniel Elena ont remporté leur première étape de ce Dakar 2018 pour passer à la deuxième place. Le couple franco-monégasque avait une journée solide, sans rencontrer de problème majeur sur la scène de 330 km, qui contenait l’ une des sections les plus longues du désert sans escale dans l’ histoire de Dakar.
• jour de Carlos Sainz a connu un mauvais départ, quand il et son copilote Lucas Cruz est resté coincé dans le sable, puis a pris une crevaison. Une fois que ces obstacles ont été surmontés, ils avaient une course solide pour la finition et régler le deuxième meilleur temps sur la scène, faire plus progresser dans le classement à la troisième place.
• Stéphane Peterhansel / Jean-Paul Cottret ont plus que doublé leur avance à la tête du champ, en dépit d’ une étape délicate qu’ils ont dit était loin d’ être parfait, avec quelques petits revers. Néanmoins, leur éventuelle troisième temps le plus rapide a souligné la cohérence impressionnante du duo expérimenté.
• Heartbreak pour Cyril Despres / David Castera, qui a frappé un rocher au milieu de la scène. Team Peugeot Total est en train de faire tout son possible pour permettre à la voiture n ° 308 pour revenir au bivouac et continuer la course de demain, mais avec des pénalités importantes.
CLASSEMENT DE STAGE 4:
1. Sébastien Loeb (FRA) / Daniel Elena (MCO), PEUGEOT 3008DKR Maxi, 3h57m53s
2. Carlos Sainz (ESP) / Lucas Cruz (ESP), 3008 DKR Maxi, + 1m35s
3. Stéphane Peterhansel (FRA) / Jean-Paul Cottret (FRA), PEUGEOT 3008DKR Maxi, + 3m16s
4. Mikko Hirvonen (FIN) / Andreas Schulz (DEU), Mini 2RM, + 34m36s
5. Eugenio Amos (ITA) / Sébastien Delaunay (FRA), Buggy 2 roues motrices, + 35m46s
6. Khalid Al Qassimi (ARE) / Xavier PANSERI (FRA), Peugeot 3008DKR, + 40m29s
7. Lucio Alvarez (ARG) / Robert Howie (ZAF), Toyota 4 roues motrices, + 41m05s
8. Bernhard Ten Brinke (NED) / Michel Perin (FRA), Toyota 4 roues motrices, + 42m22s
9. Yazeed Al-Rajhi (SAU) / Timo Gottschalk (DEU), Mini 2RM, + 43m05s
10. Martin Prokop (CZE) / Jan Tomanek (CZE), Ford 4 roues motrices, + 47m04s
CLASSEMENT APRÈS ÉTAPE 4:
1. Stéphane Peterhansel (FRA) / Jean-Paul Cottret (FRA), PEUGEOT 3008DKR Maxi, 10h36m07s
2. Sébastien Loeb (FRA) / Daniel Elena (MCO), PEUGEOT 3008DKR Maxi, + 6m55s
3. Carlos Sainz (ESP) / Lucas Cruz (ESP), 3008 DKR Maxi, + 13m06s
4. Nasser Al Attiyah (QAT) / Matthieu Baumel (FRA), Toyota 4 roues motrices, + 58m48s
5. Bernhard Ten Brinke (LND) / Michel Perin (FRA), Toyota 4 roues motrices, + 1h10m24s
6. Eugenio Amos (ITA) / Sébastien Delaunay (FRA), Buggy 2 roues motrices, + 1h19m42s
7. Khalid Al Qassimi (ARE) / Xavier PANSERI (FRA), Peugeot 3008DKR, + 1h21m09s
8. Giniel de Villiers (ZAF) / Dirk von Zitzewitz (ZAF), Toyota 4 roues motrices, + 1h21m47s
9. Martin Prokop (CZE) / Jan Tomanek (CZE), Ford 4 roues motrices, + 1h22m44s
10. Jakub Przygonski (POL) / Tom Colsoul (BEL), Mini 4 roues motrices, + 1h35m30s
ENTRE GUILLEMETS
Sébastien Loeb (PEUGEOT 3008DKR Maxi n ° 306)
1 er sur scène 4, 2 ème classement général
« Il était amusant aujourd’hui: une longue étape avec beaucoup de dunes et tout un côté spécial de démarrage côte à côte le long de la plage. Le terrain était difficile: l’important était de ne pas se coincer et je pense que quelques personnes ont perdu un peu de temps à ce stade. Mais heureusement, nous avons traversé et gagné la scène. La chose incroyable est que ce ne fut qu’à une minute, donc nous sommes tous encore très proches et il est vraiment serré. Demain nous serons d’ abord sur la route et la navigation sera difficile, donc il sera important de rester près de nos coéquipiers « .
Carlos Sainz (PEUGEOT 3008DKR Maxi n ° 303)
2 ème étape sur 4, 3 ème classement général
« Ce fut un début difficile à la journée que nous sommes restés coincés immédiatement. Nous avons perdu sept ou huit minutes , mais ensuite nous avons pris avec Nasser Al-Attiyah et a obtenu une crevaison que nous devions arrêter et changer. Par la suite , nous avons pu continuer et nous avons eu aucun autre problème. Comme toujours sur le Dakar, il faut être vigilant , mais au moins résultat final était bon pour nous aujourd’hui « .
Stéphane Peterhansel (PEUGEOT 3008DKR Maxi n ° 300)
3 ème étape 4 sur 1 m dans la classification globale
« D’ abord et avant tout, je suis déçu pour mon ami Cyril. Pour ma part, il était assez stressant au début que nous avons commencé le côté de la scène de l’ autre: il est jamais facile quand il est comme ça! Mais nous étions en tête au moment où nous sommes arrivés au premier canyon et qui était bon car alors tout le monde a dû faire face à la poussière, plutôt que de nous. Après cela , il était bon, à part un moment où le pneu est sorti de la jante, au milieu des dunes et nous avons perdu du temps de changer parce qu’il y avait du sable dans la prise. Enfin, nous pensions que nous avions manqué un point de passage, avec Carlos, et nous sommes retournés à essayer de le trouver. Fâcheusement, nous étions en fait dès la première fois. Donc pas une étape parfaite, mais nous sommes ici et à l’avant « .
Cyril Despres (PEUGEOT 3008DKR Maxi n ° 308)
Nous nous sommes arrêtés à l’étape
« Je ne suis vraiment pas sûr exactement ce qui est arrivé. Nous approchions doucement, freinées, et sommes allés sur un rocher qui en quelque sorte donné le coup et arnaqués le droit arrière de la voiture, avec beaucoup de dégâts. Il peut être fixé, mais pas jusqu’à la fin de la nuit. Nous allons devoir attendre le camion. Ce qui est arrivé est difficile à calculer , car il est un endroit lent: pas le genre de chose que vous regardez normalement pour « .
LE SAVIEZ-VOUS?
Sébastien Loeb et Daniel Elena, vainqueurs de neuf titres consécutifs dans le Championnat du Monde des Rallyes, les deux ont commencé leur carrière avec Peugeot. premier rallye de Loeb était en 1997 au volant d’une Peugeot 106 Rallye, avec laquelle il a contesté la Peugeot un Volant marque formule. Elena a commencé sa carrière en sport automobile en tant que conducteur, conduite également une Peugeot 106 Rallye sur Rallye Monte-Carlo en 1997 et 1998.
ET APRÈS?
ÉTAPE 5 (Mercredi 10 Janvier): SAN JUAN DE MARCONA> AREQUIPA. 932 kilomètres, dont 267 sont compétitifs.
La plus longue étape du rallye (à plus de 900 km) se compose de deux étages en parallèle. Les voitures d’abord prendre le secteur B (67 km), puis suivez les motos dans le secteur A (200 km). Cette étape pourrait être le plus grand défi de cette première semaine. Les concurrents feront route pour la première fois par la mythique plage Tanaca, où ils devront faire face à des dunes montagneuses pour une trentaine de kilomètres. Le lien qui les ramènera à Arequipa sera la plus longue du rallye (508 km).