Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Présidentielle 2022

123J 02H 23Min 47Sec

Vudailleurs.com

Présidentielle 2022 : Paul Melun, étoile montante du souverainisme

Mais qui est donc ce jeune homme de 26, coqueluche des médias, qui vient investir un paysage politique déjà bien chargé ? Visage de plus en plus visible des plateaux de chaînes info (CNews), l’essayiste se fait l’exemple vivant du nouveau clivage entre mondialistes et souverainistes. Une notoriété nouvelle qu’il entend bientôt mettre à contribution d’un projet présidentiel. L’hebdomadaire « Valeurs actuelles » n ‘hésite pas à qualifier de « réac de gauche » celui qui souhaite contribuer au rassemblement des souverainistes de gauche et de droite, dans un « un arc boréal qui irait de Jean Jaurès au général de Gaulle ».

Le mouvement politique « Souverains Demain ! »

Le souverainiste Paul Melun a fondé son tout jeune mouvement politique : Souverains demain ! Membre du PS, par fidélité envers l’idéal socialiste, l’auteur et consultant veut rassembler dans son mouvement des personnalités de gauche, centre et droite, qui auront en commun d’aimer la France et souhaiter faire perdurer son modèle. Le souverainisme est mal perçu des Français car on leur a appris que les frontières, la nation, la patrie, c’est mal, et que les territoires c’est moins bien que les grandes villes, estime-t-il. C’est difficile de se battre contre ces idées préconçues.

Paul Melun présente son programme pour la présidentielle de 2022… sans se porter candidat pour l’instant. « Aujourd’hui, tous les hommes et femmes politiques sont déclarés pour la présidentielle, et aucun n’a un projet. Nous faisons des propositions concrètes, élaborées et financées, affirme le jeune homme. J’ai commencé à rencontrer des candidats et des directeurs de campagne. On verra si on investit quelqu’un. » Le mouvement a pour vocation de présenter des candidats aux élections locales. En particulier en nord Deux-Sèvres, terre d’adoption de l’essayiste.  « C’est un territoire à haut potentiel, mais en sommeil sur certains aspects parce qu’il y a des choses qui n’ont pas été faites, au niveau de la mise en valeur du patrimoine et de l’économie locale. Je vois des leviers et ça me donne envie de les actionner. »

Son livre (« Souverains demain ! ») s’attache à dessiner les contours du programme dont la proposition phare du programme est une relance écologique de 50 milliards d’euros. Ils seront alloués à développer les nouvelles mobilités, un renouvellement de notre énergie et de notre parc nucléaire. Le but est aussi de réduire le chômage en créant de l’emploi dans l’écologie. Et 25 milliards d’euros de plus au régalien : aux hôpitaux, aux services publics, aux recrutements dans la police, la douane, l’armée, précise-t-il.


Les auteurs sont issus de la société civile. Un médecin écrit sur la santé, un militaire sur la sécurité, de même avec une psychomotricienne, un psychologue, un gendarme, un apiculteur…, décrit l’essayiste. Ils se sont improvisés hommes politiques, et bien sûr les propositions ont été revues par un cabinet et des économistes pour que ce soit réaliste.

Qui est Paul Melun?

Né en Gironde, diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux et de l’ESSEC business school, Paul Melun a intégré le cabinet de Conseil KPMG où il est consultant en Stratégie depuis 2018. Il est auteur d’un essai remarqué « Enfants de la déconstruction » publié en 2019 où il dresse un portrait sans concession de la jeunesse occidentale à l’ère de l’individualisme et de la disparition des valeurs traditionnelles :« Aujourd’hui le monde n’est pas à la hauteur de l’enjeu climatique, c’est donc à la France d’ouvrir le chemin, d’inspirer les peuples par sa révolution. Tout comme l’individu ne peut laisser à autrui la charge de prendre soin de son foyer, un État ne peut déléguer à d’autres le soin de son territoire.

L’écologie est un problème mondial aux solutions nationales ». Le manifeste dénonce par ailleurs « les dogmes internationaux qui ont remplacé les lois françaises, contraignant le pays à abandonner des pans entiers de son industrie, à délaisser ses paysans et parfois à renier sa culture. Les promesses folles de la mondialisation laissent aujourd’hui les Français désemparés face aux fermetures de leurs usines, aux suicides de leurs agriculteurs et aux guerres que mènent leurs ennemis dans les rues. Devant cette situation chaotique, la France n’a plus le choix, elle doit reprendre sa souveraineté ».

Paul Melun surfe donc sur des théories nationalistes qui se portent bien ; il cherche à se faire une place entre les Zemmour, Onfray et Le Pen : le segment devient étroit, à suivre !

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!