Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Présidentielle 2022

74J 07H 45Min 14Sec

Vudailleurs.com

Prix du gaz : une hausse historique de 54 %

Les tarifs réglementés d’Engie vont encore augmenter de 12,6 % le 1er octobre, a annoncé lundi la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Il s’agit de la plus forte hausse constatée depuis 2013 et la mensualisation du calcul – qui se faisait auparavant par trimestre.

« La France ne dispose pas de gaz sur son territoire et importe 99 % de sa consommation, elle est donc exposée, comme le reste de l’Europe, aux variations des prix de marché européens et mondiaux », rappelle d’ailleurs la CRE en préambule.

 

Qui est touché ?

Selon la CRE, près de 3 millions de ménages au TRVG vont donc subir cette nouvelle envolée de leur facture de gaz qui risque de ponctionner sérieusement leur pouvoir d’achat. A titre indicatif, la consommation moyenne de gaz d’un foyer en France en 2020 était de 11 187 kWh par an, soit un budget annuel de 849 euros. Les hausses successives, intervenues depuis début de l’été, atteignent donc 25%, soit plus de 200 euros. Et depuis le début de l’année, l’augmentation des tarifs réglementés atteint carrément 57%.

De quoi effacer par avance l’effet du «chèque énergie» de 100 euros promis en décembre par le gouvernement aux 6 millions de foyers les plus modestes. Dans le détail, l’augmentation qui interviendra vendredi pour les abonnés au TRVG sera de 4,5% pour les utilisateurs de gaz de cuisson, de 9,1% pour ceux qui ont un double usage (cuisson et eau chaude) et de 14,3% pour les foyers qui se chauffent au gaz. Précision utile : « Les bénéfices d’Engie n’augmenteront pas du fait de cette hausse», la hausse «reflétant strictement l’évolution du coût d’achat des fournisseurs historiques» comme l’ex-GDF, précise la CRE. Et Engie promet que ses conseillers pourront accorder «des étalements de paiement» aux ménages qui en ont besoin.

Hélène Samson

Comments

  • Anonyme
    octobre 1, 2021

    5

  • Anonyme
    octobre 4, 2021

    4.5

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!