Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

-88J -4H -50Min -1Sec

Vudailleurs.com

Prostitution des mineurs : un phénomène alarmant en France

Quels sont, chez un mineur, les signes précurseurs à une situation de prostitution ? Comment l’école peut-elle agir ? Et les parents d’élèves

Aujourd’hui, entre 7000 et 10 000 adolescents seraient concernés par la prostitution, avec une majorité de filles. Un phénomène complexe et multiforme, qui touche tous les milieux sociaux et tous les territoires géographiques. Son ampleur reste difficile à quantifier précisément, mais, selon de nombreuses sources – associations, police, justice – elle serait en forte expansion. Pour y faire face, un plan de lutte gouvernemental a été lancé à l’automne, doté de 14 millions d’euros, avec une campagne de sensibilisation du grand public qui a débuté en mars 2022.

Face à cette situation, et face au désarroi et à la culpabilité des parents concernés, la FCPE a souhaité s’emparer de ce sujet en organisant un webinaire le 1er avril 2022, ouvert à tous ses adhérents, et en présence de représentants lycéens et d’experts.

Bérengère Wallaert, déléguée générale de l’association Agir contre la prostitution des mineurs (ACPE) a ainsi présenté les signes de conduite pré-prostitutionnelle qui, cumulés entre eux, doivent alerter les parents, comme l’envoi de nudes*, une situation de harcèlement scolaire, des achats de biens de consommation, des difficultés relationnelles avec la famille, des fugues répétées… 

La déléguée générale de l’ACPE a également souligné différents facteurs sociétaux de nature à favoriser la prostitution des mineurs, en lien avec les réseaux sociaux ou encore la téléréalité, tels l’hypersexualisation, la mise en scène de soi, des stéréotypes de genre très forts, une valorisation de l’argent et de la consommation, sans compter un accès à la pornographie de plus en plus précoce. Pour lutter contre ces tendances, il est nécessaire que les parents et l’école aient un contre discours sur le corps et la sexualité.

Comment signaler une situation où un mineur est en danger ou en situation de prostitution ?

Toute personne mineure en situation de prostitution, même occasionnellement, est en danger. Toute personne témoin ou soupçonnant un enfant en danger ou risquant de l’être doit signaler les faits. Il peut s’agir du représentant légal du mineur, d’un membre de son entourage ou d’un professionnel (assistante sociale, médecin, etc.).

La ligne téléphonique 119, est le numéro d’appel national de l’enfance en danger. Il est ouvert 24h/24, 7 jours/7 et gratuit et les appels sont confidentiels. Les appels d’enfants et d’adolescents sont traités prioritairement. Au bout du fil, les écoutants sont des professionnels de la protection de l’enfance, formés pour écouter, accompagner et agir.

Par téléphone de l’étranger : 01 53 06 38 94

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!