La Banque centrale européenne (BCE) procèderait à des vérifications concernant des prêts qu’elle a attribués à des banques espagnoles. Selon le journal Die Welt am Sonntag qui avait mis en cause la BCE, cette dernière aurait fait savoir le 4 novembre 2012, qu’elle serait en train de vérifier si elle n’avait pas enfreint ses propres règles en permettant aux banques espagnoles d’emprunter à des conditions généreuses.

Les banques espagnoles ont en effet pu contracter auprès de la BCE des prêts à un taux préférentiel de 0,5% alors que celles-ci auraient dû emprunter à un taux d’intérêt de 5,5%, rapporte le journal allemand, citant les conclusions de sa propre enquête. «La manière de traiter certains emprunts gouvernementaux espagnols jette un doute sur la qualité de la gestion du risque à la BCE (…) car les emprunts apportés par les banques au titre de sécurité ne remplissent que partiellement les critères de la banque centrale» pouvait-on lire dans le journal dominical.

Selon le journal, 80 milliards d’euros de bons du Trésor à 18 mois ont été considérés à tort comme étant notés A alors qu’ils ne sont notés que B par les agences Moody’s, Fitch et Standard & Poor’s. Les prêts des banques espagnoles auraient donc du être inéligibles comme collatéraux selon les critères de la BCE.

Le Welt am Sonntag avait critiqué la décision de la Banque centrale européenne de racheter la dette souveraine de pays en difficulté, sous certaines conditions, pour réduire leurs coûts de financement.

Source: site du journal DIE  WELT am Sonntag