La NASA a choisi SpaceX pour construire le vaisseau spatial qui emmènera des Terriens sur la Lune,  pour la première fois depuis la fin du programme Apollo en 1972. SpaceX a remporté le contrat pour l’atterrisseur lunaire Artemis. L’entreprise de Elon Musk a devancé Blue Origin (jeff Bezos, qui s’est associé à des acteurs clés de l’aérospatiale comme Lockheed Martin) et l’entreprise de défense Dynetics pour remporter le contrat de 2,9 milliards de dollars.

SpaceX a remporté le contrat grâce à son Starship. Bien qu’elle ait rencontré des problèmes avec le vaisseau spatial réutilisable lors des tests (tous les prototypes se sont écrasés et/ou ont explosé jusqu’à présent), la NASA semble confiante dans la capacité de l’entreprise à réussir. SpaceX prévoit toujours de mettre Starship en orbite dans le courant de l’année. L’agence a également expliqué que la nature réutilisable du Starship a pesé dans sa décision.

Ce contrat est une victoire majeure pour SpaceX. L’entreprise travaille déjà avec la NASA pour transporter des astronautes vers et depuis la station spatiale internationale, la prochaine mission étant prévue pour le 22 avril.

Lorsque le programme Artemis a été lancé sous l’administration Trump, l’objectif était de ramener des astronautes sur la Lune en 2024, mais le calendrier du projet est en cours de révision. À l’heure actuelle, la NASA ne dispose pas non plus des fonds nécessaires à la réalisation de la mission d’ici 2024. L’agence prévoit de faire atterrir une femme et une personne de couleur sur la Lune pour la première fois dans le cadre du programme, et elle a établi une liste restreinte d’astronautes admissibles pour les premières missions. La NASA indique également qu’elle effectuera un vol d’essai sans équipage et un atterrissage sur la surface de la Lune avant la première mission humaine.

Sahara Cohen