Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Présidentielle 2022

123J 03H 07Min 18Sec

Vudailleurs.com

STATIONNEMENT: TAXES EN HAUSSE

 

Lancé sous l’ère Sarkozy (2007), aménagé par Cécile Duflot, ministre en charge du Grand Paris et Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France, ce projet de métro géant risque de devenir un cauchemar fiscal pour les ménages comme pour les entreprises.
Le Grand Paris (1) c’est un métro périphérique qui comptera 72 stations et 200 kilomètres de voies, réparties entre 4 nouvelles lignes permettant de rallier les villes de banlieue sans passer par la capitale.
Le chantier le plus spectaculaire est celui d’un métro souterrain automatique ceinturant Paris. Il devrait  entrer en service vers 2030, vient d’assurer  Jean-Marc Ayrault.
Au moins 30 milliards à trouver

Le coût de ce « super métro » atteindra 29,5 milliards d’euros sans compter de probables dépassements qui pourraient faire grimper la facture à 35 milliards d’euros estiment des spécialistes.
A cette somme s’ajoute la réfection du réseau actuel, sa prolongation par endroits et la densification de l’offre de tramways et de RER, soit une facture complémentaire d’environ 7 milliards d’euros.
L’Etat ajoutera 1 milliard d’euros supplémentaires en 2015 si les besoins de la Société du Grand Paris (SGP) le justifient mais c’est à cet organisme qu’incombera l’essentiel du financement du « Grand Paris ».
Pour qu’elle puisse trouver des financements, la SGP, un établissement public, verra ses ressources et sa capacité d’emprunt augmenter grâce au « déplafonnement » des taxes qu’elle encaisse, ce qui n’annonce rien de bon pour l’avenir.
Hausse d’impôts : demandez le programme
A court terme, la taxe spéciale d’équipement (TSE) que les particuliers (propriétaires et locataires) et les entreprises d’Ile-de-France acquittent depuis 3 ans sera relevée.
Peu visible, cette ponction est généralement « fondue » dans la taxe d’habitation mais elle est bien réelle. Le montant de la hausse n’a pas été indiqué, une fourchette de 5 à 10 euros par foyer étant évoquée.
Le déplafonnement concernera aussi la taxe locale sur les bureaux, les locaux commerciaux et les espaces de stockage en Ile-de-France. Le prélèvement va considérablement augmenter et il sera étendu aux surfaces de stationnement de plus de 500 m2.

Retrouvez la suite de l’article sur http://www.lecri.fr

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!