Vendu à 3,2 millions. La maison de vente aux enchères Artcurial n’a pas révélé l’identité de l’acheteur mystère mais il n’aurait aucun regret. La vente a en tout cas battu des records de vente ; et c’est devenu l’aventure la plus chère de Tintin et Milou. Car beaucoup ignorent qu’Hergé, le créateur du personnage, était aussi un artiste qui aimait coucher sur toile le célèbre reporter, même si cela restait plutôt rare.

Le tableau original du créateur de Tintin, Hergé, s’est vendu pour un montant record de 3,175 millions d’euros, 2,6 millions d’euros  auxquels  il faut rajouter les frais de commissaire-priseur. Ce montant permet ainsi de battre un précédent record établi par Hergé, encore lui, en 2014 pour d’autres couvertures d’albums de Tintin.

Cette fois, c’est l’album « Le Lotus bleu » qui est à l’honneur. La couverture, faite de rouge et de bleu, a toujours beaucoup plu aux sinophiles. Elle a d’ailleurs été peinte à l’encre de Chine de l’époque.

Pour vendre cette œuvre d’art et ses petits défauts, Artcurial nous raconte l’histoire de ce tableau. Il a été réalisé pour le fils de l’éditeur d’Hergé, Casterman, parce que celui-ci aimait la Chine. Hergé aurait envoyé ce cadeau par La Poste ce qui, selon plusieurs experts, aurait provoqué la détérioration précoce de l’œuvre. On peut ainsi y retrouver quelques accrocs, comme des plis sur les couches de peintures.  L’acheteur a-t-il adhéré à l’histoire ou est-ce simplement un bon placement fiscal ? Cette fois-ci, Tintin ne mènera pas l’enquête.

Anne-Sophie Lemonier