En 2002, il est candidat UDF dans la 2e circonscription d’Indre-et-Loire, mais est éliminé dès le 1e tour avec 7,67%. Christian Saint-Étienne a siégé au Conseil d’analyse économique du Premier ministre de 2004 à juin 2012 dont il a démissionné par opposition aux mesures économiques du nouveau gouvernement sous la présidence de François Hollande. Il critique notamment le retour aux 60 ans pour une partie des retraités, l’abandon de la TVA sociale, la relance par la consommation avec de nouvelles dépenses, qui serait, selon ses mots, « une folie » au regard du déficit extérieur, et encore le « choc fiscal » et la taxation à 75 % des plus hauts revenus. Il souligne encore que les décisions du gouvernement de Jean-Marc Ayrault sont en opposition avec les recommandations récentes de la Cour des comptes, de la Commission européenne et du FMI

Il est membre du Cercle des économistes. En juin 2006, il est nommé au Conseil d’orientation des finances publiques (organisme chargé de définir une stratégie de finances publiques pour la France).

Durant la campagne présidentielle de 2007, il participe à la rédaction du programme électoral de François Bayrou. Il quitte le MoDem le 18 décembre 2007 puis fonde avec Jean-Marie Cavada un mouvement centriste appelé Avenir démocrate.

Candidat pour Avenir démocrate, en troisième position sur la liste menée par Jean Tiberi dans le 5e arrondissement de Paris, lors des élections municipales des 9 et 16 mars 2008, il est élu conseiller de Paris et conseiller d’arrondissement. Il est désigné membre du conseil d’administration de l’ESPCI ParisTech6 par le conseil de Paris

Il rejoint l’Union des démocrates et indépendants lors de sa fondation en septembre 2012.

Il est titulaire de deux Masters en sciences économiques (London School of Economics et de l’Université Carnegie-Mellon), a soutenu une thèse de doctorat d’État en sciences économiques à la faculté d’Assas et est titulaire d’un diplôme de l’ESCP Europe.

Après avoir été, en 1978, chercheur en sciences économiques à l’université Carnegie-Mellon à Pittsburgh, il est économiste au Fonds monétaire international (FMI) à Washington, D.C..

En 1984, après six ans passés aux États-Unis, il devient administrateur à l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) à Paris.

De 1987 à 1995, il est conseiller économique de la direction financière à la banque Crédit Lyonnais puis sous-directeur à la direction centrale des marchés des capitaux, au contrôle général et enfin contrôleur des engagements du groupe bancaire. Il est nommé à ce dernier poste au 1er janvier 1994, après le krach de la banque en 1993, et participe à la reconstruction du système interne de contrôle des risques.

En 1996, il fonde Conseil stratégique européen SA, un cabinet de conseil spécialisé en analyse stratégique des marchés et conseil stratégique pour les entreprises patrimoniales.

En 2007, il crée le club de réflexion « Générations citoyennes »

Il est membre du conseil d’administration de Cofiroute comme administrateur indépendant depuis 2010