S’il est réélu, Vladimir Poutine pourrait rester au pouvoir jusqu’à ses 84 printemps. Et c’est probablement ce qui risque d’arriver.

Les Russes ont voté et approuvé la réforme constitutionnelle du président russe, qui permet à un président en place de briguer deux mandats supplémentaires. Résultat sans surprise, à une large majorité, avec 77,92 % de voix en faveur de la révision, et 21,27 % contre.

Cette réforme lui permettra donc de rester au pouvoir, s’il est réélu jusqu’en 2036.

 

Ce n’est pas le seul changement que va apporter la réforme constitutionnelle. Des principes conservateurs, chers à Vladimir Poutine, seront également intégrés dans la constitution: mariage réservé aux hétérosexuels, l’enseignement patriotique ou la foi en Dieu…

 

Après l’annonce des résultats, à Moscou, certains doutent de la fiabilité du scrutin, dont le principal opposant au Kremlin, Alexei Navalny. Sur sa chaîne youtube, il a dénoncé ce qu’il qualifie d’énorme mensonge : « Le vote est factice, mais il est devenu une déclaration ouverte sur ce qui se passe dans le pays : Vladimir Poutine, avec son groupe d’amis et de collègues corrompus, s’est emparé illégalement du pouvoir et veut être le dirigeant de la Russie à vie.  »

Washington se dit préoccupé et l’Union européenne voudrait ouvrir une enquête, mais le temps n’est plus à l’ingérence diplomatique et Vladimir Poutine semble bien aujourd’hui plus que jamais, intouchable.

Hélène samson