Jean Lassalle, député de la 4ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques et président du mouvement Résistons!

En cette journée de mobilisation nationale pour la défense de nos soignants, j’apporte mon soutien total à tous les personnels de Santé. J’ai participé cet après-midi à la manifestation à Paris. Hier, aujourd’hui comme demain, je continuerai à me battre à leurs côtés.
Ils s’engagent sans relâche, dans des conditions très difficiles, pour sauver nos vies et accompagner nos malades. La crise du COVID-19 a révélé les effets désastreux des seules logiques budgétaires et comptables sur un service public vital.
Avec le groupe Libertés et Territoires, nous avons contribué au débat sur le Ségur de la Santé. Nous avons défendu les revendications et les propositions des différents acteurs du secteur de la Santé, et entre autres du collectif inter-hôpitaux. A ce titre, je vous rappelle ma prise de parole à l’Assemblée nationale le 9 juin dans le cadre du débat sur l’austérité dans l’Hôpital public (document ci-joint). Demain, je rencontrerai le Président du syndicat des « Jeunes médecins » pour transmettre leurs revendications à l’Assemblée nationale.
Nous avons vécu l’escroquerie du « Grand débat national », nous ne voulons plus des effets d’annonces. Ce Ségur de la Santé doit répondre à la fois aux demandes de tous les acteurs de la Santé et des usagers. Sans décisions fortes et essentielles, ce débat sera de nouveau voué à l’échec.

Nous avons vécu l’escroquerie du « Grand débat national », député de la 4ème circonscription des Pyrénées-Atlantiques et président du mouvement Résistons!