Image Alt

Vudailleurs.com

ChatGPT – vers un processus créatif sans intervention humaine Par François Martin-Chave

Vous n’avez sans doute pas pu passer à côté de l’actualité, mais le phénomène chatbot ChatGPT, capable sur simple demande contextualisée, de produire une réponse circonstanciée d’assez haute facture (en comparaison des machines, plus ou moins évoluée, existantes ), rebat les cartes d’un secteur pas encore mature ni vraiment consolidé, où chaque solution du marché s’escrime à démontrer la qualité de sa compréhension, la précision de sa réponse ainsi que sa vitesse d’apprentissage, qu’il s’agisse d’un audience grand publique, aussi bien que d’une audience plus spécialisée.

https://www.open.global/fr

Or avec une vélocité d’apprentissage exponentiel – puisant en cela sur un vivier d’information pléthorique « qu’il » parvient, assez brillamment, à à la fois ingurgiter et restituer avec une troublante cohérence – le ChatGPC, accessible à tous, pour l’heure sans coût, permet la démocratisation à « moindre coût » d’un modèle d’IA repoussant les limites de ce que l’on pensait ne pas être accessible jusqu’alors.

Motif de réjouissance, certes… mais également d’inquiétudes, puisqu’il interroge sur plusieurs points, juridiques (droits bafoués par une expropriation de partie d’un article) ; éthique (processus de création annihilé par une « intelligence » artificielle non « maîtrisée » ; triches diverses, sur la base de cet outil, pour rendre des travaux) ; économique (comment exploiter et répartir les « droits d’auteurs » ?), etc.… soit autant de problématiques, que d’opportunités offertes par cet outil.

François MARTIN-CHAVE, Product Owner Automatisation & IA (NTT Data)

Post a Comment

You don't have permission to register
error: Content is protected !!