Derniers Articles

Restez en contact avec nous

Vous avez une question? Vous souhaitez entrer en contact avec la rédaction? Ce formulaire vous permettra d’envoyer une demande à notre équipe. Nous vous répondrons dans les 48h suivant l’envoi de votre message.

Email
contact@vudailleurs.com

Addresse
25 RUE MICHEL ANGE

75016 PARIS 16

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Présidentielle 2022

123J 01H 37Min 48Sec

Vudailleurs.com

CUMEX FILES: QUATRE BANQUES FRANÇAISES VISÉES POUR UNE « FRAUDE » DE PLUSIEURS DIZAINES DE MILLIARDS D’EUROS

La France et l’Allemagne sont notamment concernées par cette combine fiscale, révélée par un consortium de médias internationaux dont « Le Monde » fait partie

Une combine fiscale sur les dividendes a coûté aux autorités fiscales d’une dizaine de pays, dont la France et l’Allemagne, au moins 140 milliards d’euros depuis vingt ans, a dévoilé jeudi 21 octobre un consortium de médias internationaux, dont fait partie « Le Monde », qui a enquêté sur le sujet.

Les montants non perçus par ces États, dont fait aussi partie la Belgique, sont près de trois fois supérieurs aux premières révélations remontant à 2018 de ce groupement de seize médias, baptisées « CumEx Files ». Le montant, initialement évalué à 55 milliards d’euros, a été largement revu à la hausse notamment car les révélations de jeudi portent sur une période d’enquête plus longue, allant de 2000 à 2020, détaille le journal Le Monde.

La France première victime du CumCum La France détiendrait le record du pays le plus pénalisé par cette pratique, qui aurait engendré entre 2000 et 2020 une perte de revenus de 33,4 milliards d’euros pour le fisc. La perte fiscale s’élèverait durant cette période à 28,5 milliards d’euros pour l’Allemagne, 27 milliards pour les Pays-Bas, 18,8 milliards pour l’Espagne, 13,3 milliards pour l’Italie, ou encore 4,9 milliards d’euros pour les Etats-Unis.  Dans l’Hexagone, quatre banques sont dans le viseur des autorités financières, selon Le Monde : BNP Paribas, la Société générale, Natixis et le Crédit agricole à travers l’une de ses filiales. 

Postez un commentaire

You don't have permission to register
error: Content is protected !!
You don't have permission to register
error: Content is protected !!